Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

La Sierra Leone et le Ghana déclarent « Zéro Palu ! Je m’engage »


Alwihda Info | Par Grayling - 25 Avril 2019 modifié le 25 Avril 2019 - 13:01

Le groupe d’action politique et de plaidoyer Speak Up Africa s'associe à Comic Relief et au Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme en soutenant le déploiement de la campagne « Zéro Palu ! » dans deux nouveaux pays.


© DR
© DR
Le Ghana et la Sierra Leone marquent la Journée mondiale de lutte contre le paludisme par l’annonce du lancement de leurs campagnes nationales « Zéro Palu ! Je m’engage » dans le cadre de l’intensification de la lutte contre la maladie.
 
Les deux pays seront soutenus par la plateforme Speak Up Africa, qui travaillera en partenariat avec Comic Relief, GSK et le Partenariat RBM pour mettre fin au paludisme en soutenant les pays dans le déploiement de la campagne et ainsi protéger davantage de citoyens de cette maladie mortelle.
 
L'Afrique est aujourd’hui le continent le plus touché par le paludisme, dix des onze pays les plus affectés étant situés sur le continent. Le Ghana est le 7ème pays le plus touché par le paludisme, enregistrant plus de 7 millions de cas en 2017, selon le dernier Rapport sur le paludisme dans le monde. La Sierra Leone a enregistré 3 millions de cas au cours de la même année et le nombre de cas est en hausse dans les deux pays.

Le Ghana et la Sierra Leone vont tous deux redoubler d’efforts dans leurs campagnes nationales d’éradication du paludisme, en promouvant des stratégies d'engagement du secteur privé et des communautés locales, et en s’adaptant aux défis spécifiques auxquels chaque pays est confronté.
 
La Sierra Leone renforcera l'engagement des principaux autorités locales, y compris religieuses, dans tout le pays. Le programme national de lutte contre le paludisme du pays encouragera également l'engagement communautaire par le biais d'activités de sensibilisation aux outils de prévention du paludisme, tels que les moustiquaires imprégnées d'insecticide longue durée, qui représentent 69 % des cas évités grâce aux outils de prévention, et en soutenant une campagne de distribution massive de MIDs (moustiquaires imprégnées à efficacité durable) en 2020.
 
Le Ghana lancera de nouvelles initiatives encourageant les parlementaires à participer à des ateliers et des visites et assurer une utilisation efficace du financement national au niveau local. Par ailleurs, le gouvernement indiquera comment l’investissement dans la lutte contre le paludisme peut améliorer la productivité des entreprises en vue de mobiliser l'engagement du secteur privé.
 
La première campagne « Zéro Palu ! Je m’engage » lancée au Sénégal en 2014 avec le soutien de Speak Up Africa et de PATH, a réussi à mobiliser les principales parties prenantes et à encourager l'action locale contre le paludisme. L'Union africaine, en partenariat avec le Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme, a lancé la campagne panafricaine « Zéro Palu ! Je m’engage » en 2018, galvanisé par le succès rencontré au Sénégal. Plusieurs pays, dont l'Ouganda, la Zambie, le Niger et le Mozambique, ont depuis déployé la campagne au niveau national.
 
« Zéro Palu ! Je m’engage » est également le thème officiel de la Journée mondiale de lutte contre le paludisme 2019, conçu pour rappeler aux populations du monde entier qu'elles ont le pouvoir et la responsabilité personnelle de prendre des mesures pour protéger les familles et les communautés du paludisme et l'importance de tenir les gouvernements responsables.
 
Yacine Djibo, fondatrice et directrice exécutive de Speak Up Africa : « 5 ans après le lancement de la campagne ‘Zéro Palu ! Je m’engage’, nous sommes ravis de la voir portée à l'attention du monde entier et nous nous réjouissons de travailler en étroite collaboration avec les dirigeants du Ghana et de la Sierra Leone en vue du déploiement de la campagne dans leurs pays. Avec le soutien des dirigeants politiques, des universitaires et des communautés locales à travers le continent, nous pouvons atteindre l'objectif Zéro Paludisme de notre vivant. »
 
Dans le cadre de cet effort, la création d’une nouvelle coalition d'organisations de la société civile - Civil Society for Malaria Elimination (CS4ME) – est annoncé aujourd'hui. CS4ME donnera aux communautés et à la société civile les moyens de s'unir pour faire avancer des programmes de lutte contre le paludisme plus efficaces, durables et centrés sur les citoyens.
 
Dr Abdourahmane Diallo, Président du Partenariat RBM pour en finir avec le paludisme : « En cette Journée mondiale de lutte contre le paludisme, nous appelons les pays, tant les pays touchés par le paludisme que les pays donateurs, à investir davantage dans la lutte contre cette maladie et à encourager les communautés et les individus à s’engager dans la lutte contre le paludisme. Je suis ravi que Comic Relief et Speak Up Africa s’associent aux ministères de la Santé du Ghana et de la Sierra Leone pour engager toutes les couches de la société et réaliser des progrès indispensables dans la lutte contre cette maladie. »

La Journée mondiale de lutte contre le paludisme est particulièrement cruciale cette année, car elle précède la sixième Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme qui se tiendra en octobre et qui vise à obtenir des engagements supérieurs à 14 milliards de dollars. Le Fonds mondial est la principale source internationale de financement de la lutte contre le paludisme, représentant près de 60 % des fonds destinés à éradiquer la maladie et 44 % des ressources totales.