Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

RCA : la population "participe aux actions de sécurisation" et "capture" les assaillants (Premier ministre)


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 13 Janvier 2021

Des rebelles ont tenté ce matin de s'emparer de la capitale en attaquant sur plusieurs fronts aux entrées de la ville.


RCA : la population "participe aux actions de sécurisation" et "capture" les assaillants (Premier ministre)
Le Premier ministre centrafricain Firmin Ngrebada a salué mercredi après-midi la "vaillante population" qui "participe en ce moment aux actions de sécurisation du pays en capturant et en remettant aux forces de défense et de sécurité des assaillants en débandade". Il a également diffusé une vidéo montrant des centaines d'habitants procéder à des arrestations de présumés assaillants et les remettre à des forces de sécurité.

Des rebelles ont tenté ce matin de s'emparer de la capitale en attaquant sur plusieurs fronts aux entrées de la ville. Le bilan provisoire de l’attaque est de 30 assaillants tués, 5 capturés et des armes saisies.

Dans une vidéo diffusée par le gouvernement, un assaillant est interrogé à la demande du ministre de la Sécurité publique. Il ne parle ni français ni Sango et affirme venir de Koumra (province du Mandoul, Tchad). Pour le Centre d'études pour le développement et la prévention de l'extrémisme (CEDPE), "il est condamnable de voir, à la vue du monde entier, qu'un ministre fasse une présentation peu orthodoxe et certainement contraire aux droits humains, devant une chaîne télévisée d'un individu présumé originaire de Koumra avec une arme de guerre autour du cou".

"L'incitation à la chasse à l'homme à Bangui mais aussi dans ses environs est de nature profonde à créer des tensions civiles au sein du peuple, telles que le monde entier a pu observer auparavant", estime Dr. Ahmat Yacoub Dabio, président du CEPDE. De même, le Centre condamne toute forme de violence susceptible de porter atteinte à l'intégrité de la Centrafrique et à la paix chèrement acquise et au demeurant fragile.

Dans une déclaration, le ministre centrafricain de la Sécurité publique, le général Henri Wanzet Linguissara, s'est exprimé et a précisé que l'attaque a été déjouée grâce aux forces de défense et de sécurité, la MINUSCA et les partenaires bilatéraux. « Dès les premières heures de la matinée, les secteurs de PK12 et PK9 ont été attaqués simultanément par les bandits de grands chemins et les bandits centrafricains, parmi eux les étrangers », a-t-il dit.