Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Soudan : nouvelle tentative de coup d'Etat, le chef d'état-major de l'armée arrêté


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 24 Juillet 2019 modifié le 24 Juillet 2019 - 22:38


Le chef d'état-major de l'armée soudanaise, le général Hashim Abdul Muttalib. © DR
Le chef d'état-major de l'armée soudanaise, le général Hashim Abdul Muttalib. © DR
KHARTOUM - Les forces armées soudanaises ont dévoilé mercredi les détails d'un plan de coup d'Etat qui aurait été déjoué et ont révélé l'implication du chef d'état-major, en complicité avec des chefs militaires et d'anciens dignitaires du président déchu Omar al-Bashir.

Les autorités militaires de la junte militaire de transition au Soudan ont lancé mardi et mercredi une vaste campagne d'arrestations contre des dirigeants militaires et politiques.

D'anciens dirigeants du régime font partie des détenus, dont Bakri Hassan Saleh, Zubayr Ahmed al-Hassan et Kamal Abdul Latif, tandis que l’arrestation d’Ali Karti n’a pas été confirmée.

La liste des officiers arrêtés comprend le chef d'état-major, le major général Hashim Abdul Muttalib, le commandant de la prison militaire, le commandant du corps blindé, le major général Nasruddin Abdul Fattah, le commandant de la deuxième force blindée, le commandant de la région centrale de Khartoum, le major général Bahr Mohammed Bahr et le commandant de la Défense populaire.

Selon des sources fiables, il s'agit de la cinquième tentative depuis l'entrée en fonction de la junte militaire de transition, le 11 avril, après l'éviction du président Omar al-Bashir, mais c'est la première fois que les noms des personnes impliquées sont déclarés.

Cette nouvelle tentative de coup d'Etat intervient dans un contexte de tensions entre les dirigeants de l'armée et les Forces de soutien rapide.

Selon certaines sources, la tentative avortée de coup d'Etat "implique des officiers de l'armée, des responsables de la sécurité et du renseignement et des responsables politiques du Mouvement islamique".

"Après des efforts intensifs et un suivi des services de sécurité, j'ai pu révéler les détails de ce plan et de ses participants, dirigés par le lieutenant-colonel Hashim Abdul Muttalib Ahmad, chef d'état-major et plusieurs officiers des forces armées et des services de renseignement", a déclaré le porte-parole du conseil militaire.

La tentative de coup d'État manquée visait à faire avorter la glorieuse révolution du peuple et à ramener l'ancien système, tout en ouvrant la voie à une solution politique visant à établir un État civil.

Avec Reuters