Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : des licences de vente pour le contrôle de la vente en détail, plaide l'ADC


Alwihda Info | Par - 12 Avril 2018 modifié le 12 Avril 2018 - 08:31



Le secrétaire général par intérim de l’Association des Défenses des Droits des Consommateurs (ADC), Yaya Sidjim. Alwihda Info
Le secrétaire général par intérim de l’Association des Défenses des Droits des Consommateurs (ADC), Yaya Sidjim. Alwihda Info
Le secrétaire général par intérim de l’Association des Défenses des Droits des Consommateurs (ADC), Yaya Sidjim, a fait, lundi 9 avril 2018, un point de presse relatif à la vente en détail des cigarettes et ses conséquences fâcheuses sur la santé. L’ADC a relevé que la consommation de tabac demeure un problème de santé physique majeure et une menace sérieuse pour le développement des pays du monde entier. Il a déploré le fait que les compagnies de tabac semblent plus soucieuses à faire des profits en faisant fumer autant de gens que possible, malgré les conséquences graves sur le plan sanitaire, social et environnemental de l’usage de Tabac.

Selon elle, lorsque les cigarettes sont vendues en détail, elles deviennent relativement moins chères que lorsqu’elles sont vendues en emballage complet. La vente en détail permet aux jeunes d’expérimenter le produit et de devenir des utilisateurs réguliers.

Le secrétaire général par intérim de l’Association des Défenses des Droits des Consommateurs (ADC), Yaya Sidjim a déclaré que la vente en détail des cigarettes mine les politiques antitabac existantes en ne permettant pas à l'acheteur de lire les étiquettes d’avertissement sanitaire, et en réduisant l’impact de l’augmentation des taxes sur les paquets de cigarette.

La publicité et la promotion de la vente en détail, dit-il, se font à travers les affiches sur les points de vente, l’exposition sur et derrière le comptoir, et la distribution gratuite de parasols. Il a relevé que 100% des points de vente vendent la cigarette en détail, selon une enquête.

Par ailleurs, le secrétaire général par intérim de l’Association des Défenses des Droits des Consommateurs (ADC), Yaya Sidjim a indiqué qu’il est donc nécessaire et urgent de prendre des mesures rigoureuses qui apporteront des solutions durables au problème de la vente en détail des cigarettes en Afrique. « L’interdiction complète de toutes les formes de publicité, de promotion et de parrainage du tabac devraient être effectives, ce qui devrait inclure tout matériel publicitaire ou promotionnel lié à la vente en détail », propose-t-il.
Djimet Wiche Wahili
Journaliste, directeur de publication. Tél : +(235) 66304389 E-mail : djimetwiche@gmail.com En savoir plus sur cet auteur



Dans la même rubrique :
< >