Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : le ministre du pétrole Béchir Madet rappelle à l'ordre


Alwihda Info | Par - 19 Janvier 2018 modifié le 22 Janvier 2018 - 09:41



Le Ministre du Pétrole et de l’Énergie, Bechir Madet a fait, ce vendredi 19 janvier 2018, à la salle de conférence du ministère, avec les cadres et agents dudit ministère, une communication lors d’une rencontre.

Cette rencontre a pour objet de faire le point sur les maux qui minent le fonctionnement régulier du service public de l’État au sein du ministère du pétrole et de l’énergie, et de fixer les orientations pour relever les défis de cette année 2018.

Les maux qui perturbent le fonctionnement régulier dans ce département ministériel sont, entre autres, la lourdeur ou la célérité dans le traitement des dossiers sans aucune rigueur, ou encore le manque de considération pour les partenaires ou investisseurs qui veulent investir au pays.

Le ministre du Pétrole et de l’Énergie, Bechir Madet indique que l’objectif de cette rencontre est, somme toute, de rendre plus dynamique le travail des cadres et agents du ministère pour contribuer vivement au développement du pays.

« En lieu et place de la modernisation de l’administration qui nécessite tant de moyen en ressources humaines, financières et matérielles, nous avons en l’état actuel de la crise choisi la redynamisation afin de permettre au personnel du ministère de se mettre au travail, en vue d’une gestion efficace et efficiente de l’administration. Désormais à compter de cette réunion, ne franchiront que les cadres et agents qui viennent travailler pour servir l’État et se comporter dignement et honnêtement car les couloirs du Ministère du pétrole et de l’Énergie ne doivent pas servir de lieu de marchandage. Nous devons bannir de notre langage des formules telles que "où est ma part?" avant le traitement d’un dossier », recommande-t-il.

Le Ministre du Pétrole et de l’Énergie, Bechir Madet previent que tout rôle d’intermédiaire joué ou facilité à un intermédiaire, ainsi que celui qui se sera rendu coupable par son comportement, s’exposera à des sanctions les plus extrêmes.

Par ailleurs, il a instruit le secrétaire général et le directeur des ressources humaines de procéder à une vérification physique de la situation de tous les agents intégrés avec des diplômes incompatibles au sein dudit ministère, afin de mettre à la disposition d’un autre ministère concerné.
Djimet Wiche Wahili
Journaliste, directeur de publication. Tél : +(235) 66304389 E-mail : djimetwiche@gmail.com En savoir plus sur cet auteur