Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Centrafrique: Un combattant rebelle déchausse un des soldats tués! Image inédite


Alwihda Info | Par Djamil @ - 25 Novembre 2008 modifié le 25 Novembre 2008 - 20:47

À l'ouest, c'est le fleuve Chari qui marque la frontière avec le Cameroun. Ce sont ces deux fleuves qui donnèrent son nom de colonie au pays alors sous domination française. Divers conflits naissent de ce découpage géographique arbitraire post-colonial, lequel aboutit au coup d'Etat de Jean Bedel Bokassa, le fameux Empereur et non moins diamantaire « cousin » de Giscard d'Estaing.


Centrafrique: Un combattant rebelle déchausse un des soldats tués! Image inédite
Centrafrique: Un combattant rebelle déchausse un des soldats tués! Image inédite
Tout commence par un entrefilet publié dans l'hebdomadaire Jeune Afrique du 16 novembre 2008. Le Général MESKINE et Les rebelles Centrafricains du FDPC - Front démocratique pour le peuple centrafricain - y sont "montrés du doigt" comme s'étant fait saisir par le régime de Bangui une importante quantité d'armes et de minutions. L’hebdomadaire écrit que ces armes et uniformes neufs proviennent de la Libye via le Cameroun. Et Jeune Afrique d'en remettre une louche en affirmant que le frère du général Abdoulaye Meskine a été fait prisonnier par les forces gouvernementales. Dans un communiqué officiel publié par DABIO.NET de Ahmat Yacoub cf en pièce jointe ci dessous, le Général MESKINE dément. Retour sur une rébellion annoncée et une conférence dite inclusive...

La République centrafricaine RCA ou la Centrafrique est un pays d'Afrique centrale, sans accès à la mer, entouré par le Cameroun à l'ouest, le Tchad au nord, le Soudan à l'est, la République démocratique du Congo et le Congo au sud. L'essentiel de la frontière sud du pays est marqué par le fleuve Oubangui et le Mbomou en amont.
À l'ouest, c'est le fleuve Chari qui marque la frontière avec le Cameroun. Ce sont ces deux fleuves qui donnèrent son nom de colonie au pays alors sous domination française. Divers conflits naissent de ce découpage géographique arbitraire post-colonial, lequel aboutit au coup d'Etat de Jean Bedel Bokassa, le fameux Empereur et non moins diamantaire « cousin » de Giscard d'Estaing.

Pour autant et grâce la médiation du Gabon, un dialogue politique inclusif devrait avoir lieu du 05 au 20 décembre prochain dans la capitale centrafricaine. C’est peut être là que l'hebdo Jeune Afrique ne joue pas le jeu de la paix, informé qu'il est que le mouvement du Général MESKINE n'est, pour l'heure, pas invité. Dès lors, on peut penser que l'entrefilet de Jeune Afrique n'est pas innocent dans la mesure où il aurait pour objectif d'écarter des prochaines négociations de Bangui le FDPC en tant que force rebelle la mieux armée.

Comme quoi, il suffit de qualifier une conférence de paix "d'inclusive" pour en exclure ceux dont on pense qu'ils pourraient arriver au pouvoir.
Vario-Nouioua
www.editoweb.eu
www.alwihdainfo.com
www.dabio.net