Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

Covid-19 : recommandé par l'OMS, le tocilizumab est inaccessible pour la majeure partie du monde


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 7 Juillet 2021

Il appartient à la classe des médicaments appelés anticorps monoclonaux (mAbs), qui sont utilisés dans le traitement de diverses maladies, y compris les cancers.


Covid-19 : recommandé par l'OMS, le tocilizumab est inaccessible pour la majeure partie du monde
Le groupe pharmaceutique suisse Roche doit de toute urgence partager son savoir-faire et sa technologie avec un large éventail de fabricants dans les pays à revenu faible ou intermédiaire afin d'accroître la production et l'accès aux médicaments. Alors que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande aujourd'hui le tocilizumab pour les personnes atteintes de Covid-19 sévère, Médecins Sans Frontières (MSF) appelle le groupe pharmaceutique suisse Roche, seul producteur mondial du médicament, à baisser le prix de ce dernier afin de le rendre abordable et accessible à tous ceux qui en ont besoin, partout. Roche doit mettre fin à son monopole et partager de toute urgence le savoir-faire, les lignées cellulaires maîtresses et la technologie nécessaires à la production de ce médicament avec d'autres fabricants dans le monde, afin de garantir l'approvisionnement et un meilleur accès.

Le tocilizumab est le deuxième médicament recommandé par l'OMS pour le traitement du COVID-19 après la recommandation de la dexaméthasone en septembre 2020. Il appartient à la classe des médicaments appelés anticorps monoclonaux (mAbs), qui sont utilisés dans le traitement de diverses maladies, y compris les cancers. Cependant, la plupart des anticorps monoclonaux existants ont un prix extrêmement élevé et sont donc pratiquement impossibles à obtenir dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. Bien que le tocilizumab soit sur le marché depuis 2009 pour le traitement des maladies rhumatologiques, l'accès à ce médicament reste un défi. Roche a maintenu le prix de ce médicament à un niveau très élevé dans la plupart des pays, avec des prix allant de 410 dollars en Australie, 646 dollars en Inde à 3 625 dollars aux États-Unis par dose de 600 mg pour le Covid-19.

Le coût de fabrication du tocilizumab est estimé à seulement 40 dollars par dose de 400 mg, alors que les coûts de fabrication des anticorps monoclonaux sont souvent inférieurs à 100 dollars par gramme lorsqu'ils sont produits à grande échelle. Roche devrait accepter de vendre le tocilizumab pour le Covid-19 à un prix beaucoup plus abordable qu'actuellement.
Dans cette pandémie qui fait rage, alors que de nombreuses personnes dans les pays à revenu faible et intermédiaire continuent de tomber gravement malades en raison de l'afflux de Covid-19, la demande pour ce médicament devrait augmenter. Des pénuries de tocilizumab ont été observées dans de nombreux pays qui ont déjà commencé à l'utiliser pour le traitement du Covid-19.

En Inde, lors de la deuxième vague en mai, le distributeur de Roche s'est retrouvé à court de médicament et pas un seul flacon n'était disponible dans le pays pour les patients critiques. Un autre anticorps monoclonal (mAbs) recommandé par l'OMS aujourd'hui, le sarilumab, fait l'objet d'une large protection par brevet au niveau mondial. Regeneron a demandé et obtenu des brevets sur le sarilumab et sa formulation dans au moins 50 pays à revenu faible ou intermédiaire, ce qui soulève des difficultés immédiates pour assurer une production et un approvisionnement sans interruptions par divers producteurs dans ces pays.