Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Financement des économies africaines : plus de 50 000 milliards F Cfa attendus dans le cadre de l’IDA


Alwihda Info | Par - 15 Juillet 2021

La Côte d’Ivoire a accueilli le 15 juillet 2021, la réunion de haut niveau de l’Ida-20, en présence de 14 chefs d’Etat africains et des chefs de gouvernement du continent.


Les Chefs d’Etat et de gouvernement africains réunis au Sofitel hôtel Ivoire d’Abidjan le 15 juillet 2021, ont plaidé pour la mobilisation d’environ 55.450 milliards de F Cfa, soit 100 milliards de dollars, auprès des  principaux donateurs.
 
Ce, dans le cadre de la 20e reconstitution ambitieuse et substantielle des ressources de l’Association internationale de développement  (Ida-20). Dans la déclaration lue au terme de la rencontre, dite « Déclaration d'Abidjan », les gouvernants africains ont réitéré leur appel lancé lors du sommet sur le financement de l'Afrique à Paris, le 18 mai 2021, pour un soutien accru au continent, en vue de mieux se reconstruire, après la crise découlant de la pandémie de Covid-19.
 
Les pays africains ont été invités à travailler à accroître leur capacité d'absorption des ressources, pour une exécution diligente des projets. Ils se sont engagés à utiliser de façon transparente les ressources mobilisées tout en renforçant la gouvernance. 
 
Le Président de la République Alassane Ouattara, dans son adresse, en présence des 14 chefs d’Etat présents, a relevé la satisfaction de la Côte d’Ivoire d’accueillir en collaboration, avec la Banque mondiale, cette rencontre de haut niveau qui se tient dans un contexte, marqué par la pandémie de Covid-19.
 
Ce soutien financier du groupe de la Banque mondiale permettra, entre autres, de faire face avec acuité aux effets de la Covid-19 sur le continent, à travers des projets de développement.
 
L’Ida est une institution de la Banque mondiale qui aide les pays à revenus faibles. Elle vise à réduire la pauvreté en accordant des prêts et des dons destinés à des programmes de nature à stimuler la croissance économique, à réduire les inégalités, puis à améliorer la vie des plus démunis.

Journaliste, correspondant d'Alwihda Info en Côte d'Ivoire. En savoir plus sur cet auteur