Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

Le Tchad et les États-Unis entendent renforcer leur coopération bilatérale


Alwihda Info | Par - 13 Mars 2018 modifié le 13 Mars 2018 - 00:05


Le chef de la diplomatie américaine, Rex Tillerson s’est longuement entretenu avec le président Idriss Deby Itno, au Palais présidentiel, peu de temps après son arrivée au Tchad dans le cadre de sa tournée africaine.

A la sortie de cet entretien à huis clos, le secrétaire d’état américain, Rex Tillerson et le ministre des affaires étrangères, Mahamat Zene Cherif ont conjointement animé une conférence de presse.

Ces échanges entre le président Deby et Rex Tillerson ont essentiellement porté sur la coopération bilatérale, la lutte contre le terrorisme au sahel, le renforcement et la promotion des échanges commerciaux ainsi que des investissements, la promotion de la bonne gouvernance et le respect de droit de l’homme.

Le président Idriss Deby Itno, lors de cet entretien, a salué l’appui multiforme des États-Unis d’Amérique dans le domaine militaire et sécuritaire. Il s’est félicité du progrès enregistré dans les échanges entre les services de sécurité des deux pays suite à l’inscription du Tchad sur la liste des pays dont les ressortissants sont interdits de visa d’entrée aux États-Unis.

En outre, le président Idriss Deby a appelé au renforcement de la coopération bilatérale par son extension à d’autres domaines comme l’énergie, le commerce et la promotion de l’investissement.

Pour plus d’efficacité dans la lutte contre le terrorisme, les autorités ont insisté sur l’urgence de trouver une solution politique à la crise libyenne et ont exprimé leur vive préoccupation par rapport à la transformation de la Libye en un repère de terroristes. Le Tchad a rappelé que des armes de tout calibre en circulation au sahel proviennent de la Libye.

Le chef de la diplomatie américaine, Rex Tillerson a indiqué que les raisons ayant conduit les États-Unis à prendre une décision de restriction de voyage sont, entre autres, l’absence de rigueur dans la délivrance ou dans l’annulation du passeport. Selon lui, il faudrait veiller à ce qu’il y ait un processus très clair au sein du gouvernement pour maintenir un contrôle accru des passeports.

Il plaide pour que toutes les nouvelles technologies soient utilisées dans la délivrance de nouveaux passeports et le renforcement du partage d’information concernant des individus préoccupants.

Par ailleurs, le secrétaire d’Etat aux affaires étrangères, Rex Tillerson affirme que les États-Unis chérissent le Tchad en tant que partenaire stratégique dans la lutte contre le terrorisme au Sahel et promettent de renforcer cette coopération dans le domaine sécuritaire.

« Il faut que le peuple du Tchad sache qu’il est le bienvenu aux États-Unis. Je crois que ces mesures relèvent en fait totalement de l’intérêt du Tchad parce que cela renforce la sécurité intérieure du Tchad. Cela satisfait les préoccupations en matière de sécurité des États-Unis de manière générale », explique-t-il.

Pour sa part, le ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale, Mahamat Zene Cherif souligne que l’inscription du Tchad sur la liste est une injustice faite à ce pays par rapport à son engagement dans la lutte contre le terrorisme. Il a ajouté que cela n’entamera pas les efforts de coopération entretenus par ces pays. En effet, il espère que le Tchad soit prochainement retiré de la liste des pays dont les ressortissants subissent une restriction de visa.


Djimet Wiche Wahili
Journaliste, directeur de publication. Tél : +(235) 66304389 E-mail : djimetwiche@gmail.com En savoir plus sur cet auteur


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 13 Décembre 2018 - 15:54 Fusillade de Strasbourg : réaction du Roi du Maroc