Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Soudan : intenses échanges de tirs dans deux bases des services de sécurité


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 14 Janvier 2020


Des tirs nourris sont entendus mardi à Khartoum dans deux bases des services de sécurité soudanais, et les forces de l'ordre ont bloqué les axes y menant, selon des témoins et un correspondant de l'AFP.

Les raisons des tirs n'étaient pas claires dans l'immédiat. Ils ont eu lieu dans une base du quartier de Riyadh, dans le nord de la capitale, et à Bahari, dans la banlieue nord, selon des témoins. Ces deux bases hébergent l'ex-Service national de renseignement et de sécurité soudanais (NISS), redoutables services sous le régime du président déchu Omar el-Bachir, devenu le Service des renseignements généraux.

Un correspondant de l'AFP a fait état de tirs nourris et incessants dans le base de Riyadh, non loin de l'aéroport de Khartoum. Toutes les rues menant aux deux bases ont été bloquées, provoquant des embouteillages.

Des routes fermées

Selon Al Jazeera, certains agents des services de sécurité soudanais et de renseignement ont fermé certaines routes et ont commencé à tirer à Khartoum.

Les sources citées par Al Jazeera ont souligné l'arrivée de l'armée soudanaise et des Forces de soutien rapide pour contenir la situation.

Un correspondant d'Al-Jazeera a déclaré que des membres de la police militaire avaient échangé des coups de feu avec des membres de l'appareil de sécurité.

Un témoin oculaire a directement déclaré à Al-Jazeera que le personnel de sécurité manifestant avait commencé à brûler des pneus et bloquait toujours certaines routes, et avait tiré des balles à l'intérieur du siège de la sécurité.

Le témoin a ajouté que certains des employés de l'unité portaient des vêtements civils et certains portaient des armes.

Une source de sécurité soudanaise a confirmé ce matin le début des tirs dans la banlieue de Kfoury, à Khartoum, près de siège des opérations de l'agence de renseignement.