Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
MEDIAS

Tchad : l'UJT rend hommage à Ourmadji Moussa Doumgor


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 7 Juillet 2020


Le vice-président du Bureau exécutif de l'Union des Journalistes Tchadiens (UJT), Abba André Dieudonné.
Le vice-président du Bureau exécutif de l'Union des Journalistes Tchadiens (UJT), Abba André Dieudonné.
Le vice-président du Bureau exécutif de l'Union des Journalistes Tchadiens (UJT), Abba André Dieudonné, a rendu hommage mardi à l'ancien ministre et journaliste Ourmadji Moussa Doumgor. "C’est avec une immense tristesse et d’émotion que le Bureau Exécutif de l’UJT a appris la disparition de l’icône de la presse tchadienne, OURMADJI Moussa DOUMGOR, survenu le 5 juillet 2020 des suites de maladie", a déclaré Abba André Dieudonné.

Praticien, législateur et théoricien de la presse nationale, feu OURMADJI Moussa DOUMGOR qui demeure un modèle de professionnalisme journalistique depuis le premier régime du Tchad indépendant, a assumé des hautes fonctions dans la sphère médiatique notamment, ministre de la communication, Directeur de la Télé-Tchad, Conseiller en communication à la primature et conseiller en communication du Président de l’Assemblée Nationale, poste qu’il a occupé jusqu’au 5 juillet 2020, date à laquelle la mort l’a fauché. 

"Doyen OURMADJI Moussa DOUMNGOR, la jeune génération en quête de la conscience professionnelle et de la perfection, se souviendra encore longtemps de tes efforts conjugués avec tes compères pour le besoin de l’assainissement du milieu de la presse tchadienne. Mais devant le cruel verdict du destin, ces jeunes pousses qui ont le plus besoin des conseils et orientations viennent de perdre une référence de plus, un archétype du respect d’éthique et de la déontologie", a dit Abba André Dieudonné.

Le Bureau Exécutif de l’UJT présente ses "sincères condoléances à toute la presse tchadienne pour cette perte de cette icône de la presse, connu pour ses idées novatrices et sa plume acerbe, ainsi qu’à la famille biologique de ce baobab de la presse tchadienne qui vient de tomber plume à la main. Que l’âme du défunt repose en paix."