Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
Revue de Presse

Tchad : la revue de la presse du 19 au 25 juillet 2021


Alwihda Info | Par Tchonchimbo Ouapi Raphaël - Yana Abdoulaye - 25 Juillet 2021


L'avis de Yaya Dillo Betchi, par rapport à la situation politique du Tchad, le processus du dialogue national inclusif, la précarité de la situation sécuritaire, les préparatifs de la 12ème édition du concours Génies en herbe (OHADA) et d'autres faits sociaux ont fait l'objet de réflexion dans les colonnes des journaux de la semaine.


Tchad : la revue de la presse du 19 au 25 juillet 2021
"Si on n'y prend pas garde, le Tchad va sauter dans l'inconnu", clame Yaya Dillo Betchi, dans une interview qu'il a accordé au Journal Le Visionnaire. Pour le président d'honneur du Front nouveau pour le changement (FNC), il n'y a pas de raison de finir cette responsabilité pour cautionner qui que ce soit, moins encore le président du Conseil militaire de transition qui a bénéficié du règne de son père. Et qui semble d'ailleurs ne pas être à la hauteur de diriger ce pays, puis qu'il faut un certain nombre de compétences pour y arriver", soutien Yaya Dillo Betchi. "Cette charte donne toutes les chances à la junte de recopier l'ancien système de la plus belle manière", ajoute Yaya Dillo Betchi. Il estime que la charte de transition doit être revue ainsi que la recomposition des membres du comité d'organisation de la conférence nationale souveraine. Ces deux exigences doivent être prises en compte avant la tenue de la conférence, au cas contraire, sa formation politique et ses compères initieront des actions de grande envergure pour chasser du pouvoir le CMT", explique Yaya Dillo Betchi dans les colonnes de l'Observateur.

"Pahimi Padaké Albert fait l'autruche", informe l'Observateur. Par rapport au processus du dialogue national inclusif, le premier ministre de transition Pahimi Padaké Albert a fait une communication le 13 juillet dernier. Il a appelé les acteurs a envoyer les listes de leurs représentants au sein du comité d'organisation dans les 15 jours, après cette communication. Une sortie boiteuse et incompris qui a surpris les Tchadiens d'une manière générale, les acteurs politiques et les forces vives de la nation en particulier", relève l'Observateur." De l'électricité dans l'air", complète Le Visionnaire. Le PMT, le premier ministre de la transition a rencontré les forces vives de la nation, le 13 juillet dernier, histoire de donner un coup d'accélérateur sur le choix des représentants qui doivent composer le comité du dialogue national inclusif. Il enjoint les différentes corporations dans les 15 jours", ajoute le journal. Et ce, "pratiquement deux semaines après la publication du décret n° 102 portant attribution et organisation du comité du dialogue national inclusif", complète le Journal.

"Les revendications des parents des personnalités tuées sous Déby", dépoussière Abba Garde". Le gouvernement de transition entend organiser une assise pouvant permettre de débattre des questions nationales qui bloquent le processus démocratique, mais aussi et surtout, de créer des conditions d'une paix durable. Ce processus soulève plusieurs débats et réclamations au sein de l'opinion où une grande partie de la population réclame les chemins Rwandais et Sud-Africain pour panser les plaies béantes des assassinats politiques qui ont été enregistrés depuis plus de 30 ans. Et ce, après des fora et autres accords politiques qui ont accouché d'une souris. Quelques membres des familles des personnalités assassinées sous le régime Déby ont rompu le silence pour poser leurs exigences", explique Abba Garde. "Des politiques mettent le gouvernement en garde", informe l'hebdomadaire Abba Garde.

"Désormais, d'abord ces intouchables", s'exclame à sa Une, N'Djamena Bi-hebdo. "Le 15 juillet 2021, les autorités militaires de la transition ont pris quelques mesures, à l'issue d'une réunion de sécurité, face aux nombreux actes de crimes commis par des individus qui, sans hésiter, font usage d'armes à feu pour ôter la vie des autres. L'insécurité resurgit dans la ville de NDjamena et partout dans le pays. Parmi les huit décisions prises à l'issue de cette réunion figurent celles qui consiste à poursuivre et intensifier les opérations de désarmement de la population sur toute l'étendue du territoire", informe le journal. "Les magistrats ont fui le Palais de justice de Tiné", annonce Le Visionnaire. "Depuis le 17 mai dernier, les magistrats du palais de justice de Tiné ont fermé le Palais. Et pour cause, l'insécurité ambiante des magistrats et l'absence d'un établissement carcéral", ajoute-t-il.

"12ème édition du concours Génies en Herbe", le CIGHO et le CADOT s'activent pour le réussite de l'évènement". En prélude de cette compétition internationale qui se déroulera dans la capitale tchadienne du 13 au 18 septembre 2021, le comité international Génies en Herbe Ohada (CIGHO) et le centre d'animation du droit au Tchad (CADOT) ont échangé avec la presse au musée national", informe La Voix.

"Le Tchad accueillera la 12ème édition du concours Génies en herbe OHADA", annonce l'Observateur. Pour ce journal, c'est une double compétition estudiantine et professionnelle qui offre un cadre d'émulation intellectuelle unique aux étudiants et professionnelles venant de divers horizons en favorisant l'intégration culturelle et l'insertion socioprofessionnelle des jeunes diplômés. La compétition est ouverte à l'ensemble des pays membres et non membres de l'organisation pour l'harmonisation en Afrique du droit des affaires (OHADA).



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 31 Mai 2019 - 15:48 Tchad : un mois de mai bien sombre


Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)