Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : le renforcement des institutions de la chaine pénale au centre d'une rencontre


Alwihda Info | Par Abakar Chérif Hamid - 23 Janvier 2020 modifié le 23 Janvier 2020 - 05:56



Le ministère de la Justice et des droits humains à N'Djamena. Illustration. © DR
Le ministère de la Justice et des droits humains à N'Djamena. Illustration. © DR
Le ministère de la Justice chargé des droits de l'Homme et le PNUD se sont réunis mercredi à N'Djamena dans le cadre du comité de pilotage du projet d'appui au renforcement des institutions de la chaine pénale.

Le projet a pour objectif de renforcer l'Etat du droit, la cohésion sociale et la paix au Tchad.

Un bilan de l'année 2019 avec les forces et faiblesses a été présenté par le comité de pilotage. L'état de mise en oeuvre et le plan de travail du projet ont également été évoqués. La réunion a été suivie d'échanges sur les perspectives de l'année 2020.

Parmi les résultats, il est noté l'amélioration de la connaissance des magistrats et des officiers de la police judiciaire sur le nouveau Code pénal.

La représentante du PNUD au Tchad, Mme. Carol-Flore Semereczniak, a indiqué que "les objectifs de développement durable visent à réduire largement toutes les formes de violences et des inégalités, et à oeuvrer aux côtés du Gouvernement et des communautés afin de trouver des solutions durables aux conflits et à l'insécurité."

Le ministre de la Justice chargé des droits humains, Djimet Arabi a expliqué que cette réunion démontre l'importance de ce projet et permettra d'accélérer sa mise en oeuvre.

"Le Tchad est aujourd'hui cité en exemple des pays respectueux de la justice, de la démocratie, bref du droit (...)", a souligné le ministre de la Justice chargé des droits humains, Djimet Arabi.

Le projet, évalué à plus de 8 millions de $ (5,2 milliards Francs CFA), concerne cinq provinces : le Chari Baguirmi, le Lac, le Moyen-Chari, le Kanem et le Mandoul.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)