Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : les autorités sensibilisent sur la cohabitation pacifique


Alwihda Info | Par Djibrine Haïdar - 25 Août 2019 modifié le 25 Août 2019 - 18:46



Tchad : les autorités sensibilisent sur la cohabitation pacifique. © DR
Tchad : les autorités sensibilisent sur la cohabitation pacifique. © DR
Le préfet du Batha Ouest, Fatimé Boukar Kossei a organisé samedi une rencontre sur la cohabitation pacifique, dans la sous-préfecture de Koundjourou. La réunion a eu lieu en présence des autorités administratives, religieuses et coutumières de la localité.

Elle a permis d’aborder plusieurs sujets, entre autres la scolarisation des jeunes filles, la culture de la paix et de la cohabitation pacifique entre les éleveurs et les agriculteurs, le respect de l’autorité de l’Etat, et la sécurité des personnes et des biens.

"Ne dit-on pas que la paix est un facteur déterminant du développement ? Et donc, agriculteur et éleveur doivent vivre ensemble pour le développement de notre pays. Chose qu’ils font déjà bien. En ce qui concerne le respect de la chose publique, il passe nécessairement par le respect de l’autorité de la puissance publique  (respect de la hiérarchie, des heures de travail...) et la recherche de l’intérêt général. Devons-nous encore rappeler l’importance de la scolarisation des jeunes et surtout, des filles ? Non, elle est un vecteur fondamental. La sécurité de nos concitoyens est aussi un sujet important , nous avons largement discuté de son enjeux", a indiqué Fatimé Boukar Kosseï.

La réunion sous forme d'échanges a permis de renforcer la confiance entre l'administration et les administrés.

D'après le préfet, "la cohabitation Pacifique entre agriculteurs et éleveurs est possible. Oui, c'est possible ! Les uns ne peuvent pas vivre sans les autres et vice-versa. Nous avons eu l'insigne honneur de jouer à la médiation dans le Batha entre ces deux communautés."

Les agriculteurs et les éleveurs se sont échangés symboliquement leurs produits pour "enterrer la hache de guerre entre-eux", car ils sont "condamnés à vivre ensemble".

"Au-delà de nos intérêts personnels et l'effet du Satan, nous avons une chose première, commune, une, unique et indivisible, le Tchad. Nous devrions la préserver jalousement car c'est un don de Dieu", ont-ils souligné.

"La guerre ne résout pas les conflits, sinon ça aurait résolu le conflit israélo-arabe depuis la nuit des temps. Le dialogue reste le moyen privilégié", soutient le préfet.

Tchad : les autorités sensibilisent sur la cohabitation pacifique. © DR
Tchad : les autorités sensibilisent sur la cohabitation pacifique. © DR

Tchad : les autorités sensibilisent sur la cohabitation pacifique. © DR
Tchad : les autorités sensibilisent sur la cohabitation pacifique. © DR

Tchad : les autorités sensibilisent sur la cohabitation pacifique. © DR
Tchad : les autorités sensibilisent sur la cohabitation pacifique. © DR