Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SCOOP

Télécommunications : Tout sur la cérémonie de lancement du projet de câble sous-marin Cameroun-Brésil


Alwihda Info | Par - 23 Mai 2018 modifié le 24 Mai 2018 - 21:20

Le premier mètre du câble sous-marin à fibre optique a été posé mardi, 22 mai 2018 à Kribi par Madame Minette Libom Li Likeng, Ministre en charge des poste et télécommunications, au nom du premier ministre camerounais, en présence du le ministre équato-guinéen des Transports, des postes et des télécommunications, Eucario Bacale Angue. Le compte rendu de nos confrères de l’agence digitale d’informations africaines (www.lescoopsdafrique.com)


A Kribi, ville balnéaire du Cameroun, la révolution numérique est  en marche. Mardi, le premier mètre du câble sous-marin à fibre optique a été posé par la Ministre Minette   Libom Li Likeng née Mendomo,en charge des poste et télécommunications , au nom du premier ministre camerounais, en présence du le ministre équato-guinéen des Transports, des postes et des télécommunications, Eucario Bacale Angue.

Par la même occasion, le premier accord commercial  du SAIL a été signé  entre le Cameroun et la Guinée-Equatoriale. Deux évènements qui ont rassemblé du beau monde tant à la place des fêtes de Kribi  qu’au lieu dit carrefour Ngoyè , site servant de chambre de plage, sorte  de point de jonction du câble sous-marin à fibre optique en provenance de la ville de Fortaleza au Brésil.

Le projet de câble sous-marin Cameroun-Brésil  a été présenté par David Nkoto Emane,le Directeur Général de la Cameroon Telecommunications(Camtel),comme : « un projet révolutionnaire » et « un gisement en or ».

Pour le patron de Camtel : « La mise en œuvre du SAIL intervient dans un contexte où il devient plus que crucial de moderniser le réseau large bande et de revoir à la hausse les capacités internet du Cameroun et de la sous-région Afrique Centrale. Les bandes passantes étant de plus en plus réclamées, et les ressources informatiques, fortement sollicitées ».

Les responsables de la Cameroon Telecommunications  ont indiqué que : « Camtel a trouvé nécessaire d’adapter son réseau à ces divers besoins, question de satisfaire à la fois les usagers, les opérateurs et les exploitants des réseaux et services de télécommunications au Cameroun et dans la sous-région Afrique Centrale ».

La construction d’un câble sous-marin entre le Cameroun et le Brésil vient renforcer davantage les relations entre les deux Etats. Ce projet, a indiqué David Nkoto Emane à l’agence digitale d’informations africaines (www.lescoopsdafrique.com) : « positionnera progressivement le Cameroun comme un Centre d’affaires,une plaque tournante des télécoms dans le monde et consolidera son statut de locomotive économique de la sous-région ».
« Le projet SAIL permet aujourd’hui de connecter directement le Cameroun à l’Amérique. Une première, car, jusque-là, les échanges vers ce continent transitaient par l’Europe. Les accès vers l’international seront désormais diversifiés et les capacités multipliées » ; a appris de sources officielles, lescoopsdafrique.com.

En effet, les 6000 kilomètres de câble sous-marin « dernière génération » dont le premier mètre a été posé mardi,22 mai 2018 par Mme Libom Li Likeng née Mendomo Minette, ministre des Postes et Télécommunications, qui vont relier le Cameroun au Brésil, porteront 32 térabits de capacité, ce qui rendra à coup sûr le trafic fluide. Cette infrastructure devrait entrainer une baisse significative des coûts des services et favoriser une multiplicité de solutions de communication électronique.

SAIL sous le plan de la sous-région Afrique Centrale, permettra l’accélération du développement et l’amélioration des infrastructures des Tics, la promotion des connaissances, ainsi que le partage et le transfert de compétences. Ce boom technologique suscitera, selon David Nkoto Emane : « la création d’emplois dérivés grâce à l’éclosion de nouveaux fournisseurs de services des réseaux haut-débit et de solution IT ».

L’idée d’un câble sous-marin entre le Cameroun et le Brésil nait d’un contexte à la base historique. En 2009, le Président brésilien Lula Da Silva effectue sa toute première visite officielle au Cameroun. Un an plus tard, le 03 aout 2010, Paul Biya du Cameroun est à son tour reçu au Brésil par son homologue.

De retour au Cameroun, Paul Biya prescrit aux membres de la délégation qui l’accompagnait d’explorer des mécanismes de renforcement de la coopération avec le Brésil. C’est en réponse à cette instruction présidentielle que David Nkoto Emane,le Directeur Général de la Cameroon Telecommunications , qui faisait partie de la délégation, s’est résolument lancé dans de grands chantiers :un projet de construction d’un câble sous-marin entre le Cameroun et le Brésil, baptisé SAIL ou South Atlantic Inter Link qui a pris  corps.

Le Cameroun, représenté par Camtel s’est associé à des partenaires de pointe pour la réalisation du projet : HUAWEI TECHNOLOGIES, spécialisée dans la construction des équipements, la pose et la maintenance des câbles sous-marins, apporte son expertise dans la réalisation du projet. China UNICOM, opérateur chinois de télécommunications et partenaire privilégié de Camtel, dispose d’un savoir-faire nécessaire en matière de câbles. Eximbank China, banque chinoise d’import-export, qui supporte le financement de ce projet à travers un prêt.

Le projet de câble sous-marin à fibre optique entre le Cameroun et le Brésil entre en exploitation  dès le 20 septembre 2018. Un projet  qui va couter 396 614 099 USD soit 200 milliards de Fcfa.

A Kribi, des prolongements sont envisagés, d’une part vers le réseau national camerounais, et d’autre part vers des pays voisins. Un bateau transportant les 6000 kilomètres de câble sous-marin  à fibre optique a actuellement stationné à trois kilomètres au large de Kribi. Dans le même temps, l’édification d’une nouvelle chambre de plage (Beach Manhole) pour l’atterrissement de SAIL a débuté à Kribi depuis octobre 2017,et s’achèvera sous peu ;de même qu’une nouvelle station d’atterrissement de câbles sous-marin...Et ce n'est pas fini!

Ismael Lawal
Correspondant d'Alwihda Info à Yaoundé, Cameroun. +237 695884015 En savoir plus sur cet auteur