Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
COMMUNIQUE

Avoka publie les résultats de sa nouvelle étude sur les ventes digitales dans le secteur bancaire


Alwihda Info | Par Nadine Rodionoff - 10 Septembre 2018 modifié le 10 Septembre 2018 - 21:05

Ce troisième rapport annuel révèle que les plus grandes banques américaines ont devancé les européennes. Les banques australiennes ont de leur côté maintenu leur avance, en encourageant l'acquisition de clients sur Internet


Avoka publie les résultats de sa nouvelle étude sur les ventes digitales dans le secteur bancaire
Paris, le 10 septembre 2018 – Avoka présente les conclusions de son rapport sur les ventes digitales dans le secteur bancaire en 2018. Cette troisième édition de son étude annuelle mesure les capacités d’ouverture de compte numérique des 50 plus grandes banques d’Amérique du Nord, d’Europe et d’Australie.

"Les résultats du rapport de cette année parlent d’eux-mêmes - l’ouverture de comptes et l’acquisition de clients sont apparues comme des points chauds dans la transformation digitale de l’expérience client. Les banques ont reconnu que, quel que soit le bon fonctionnement de leur marketing digital, si leurs efforts en matière de vente numérique n’étaient pas concordants, la conversion des prospects en clients ne se ferait tout bonnement pas. Elles ont admis que les capacités d’ouverture de compte digital sont indispensables, et pas seulement utiles à avoir », déclare Phil Copeland, CEO d’Avoka.

Le rapport de cette année présente la « Matrice de maturité des ventes digitales dans le secteur bancaire », qui est une exclusivité d’Avoka. Inspirée des connaissances étendues de l’entreprise en matière de marché mondial des ventes digitales, la Matrice indique quelles banques accusent un retard dans la mise en œuvre des ventes numériques, quelles sont celles ayant atteint une maturité digitale et pointe celles qui ont atteint la « terre promise digitale ». La Matrice est le seul outil de ce type permettant de mesurer à la fois la qualité et la quantité des offres digitales proposées par les banques.

Evolution mondiale

Alors que les banques ont continué d’améliorer leurs capacités d’ouverture de comptes numériques au cours de l’année écoulée, le paysage mondial s’est sensiblement modifié. Les banques australiennes restent les chefs de file sur le plan digital, mais l’étude de cette année révèle que les banques nord-américaines rattrapent rapidement leur retard. Celles-ci ont affiché la plus forte amélioration d’une année sur l’autre, tirées par les États-Unis. Les données révèlent qu'en 2018, le nombre de banques nord-américaines ayant atteint la « terre promise digitale » a doublé, reflétant les efforts importants déployés par les grandes institutions nord-américaines en matière de ventes digitales.

En Europe, un climat réglementaire restrictif a entraîné un ralentissement des efforts en termes de transformation digitale. Avec des banques dans des pays comme le Royaume-Uni, axées sur la préparation à des directives de grande envergure telles que l’Open Banking et le RGPD, de nombreux établissements ont pris du retard dans leur préparation aux ventes digitales. Même les banques européennes qui ont obtenu de bons résultats les années précédentes ont fait du sur place dans le rapport de 2018.

Améliorations constatées, défis à relever

Sur un plan général, le rapport de cette année indique que le nombre de banques situées dans la « terre promise digitale » a augmenté de près de 50%. Le secteur des services bancaires aux particuliers, dont 69% des produits sont désormais proposés en ligne, contribue à ce progrès. On notera également une nette réduction de l’écart entre les ouvertures de compte sur mobile et sur les ordinateurs au cours de l’année écoulée – passant de plus de 50% à seulement 20%. Les ouvertures de comptes sur mobiles deviennent rapidement la norme pour les comptes personnels, la gestion de patrimoine et les comptes professionnels, réfutant la notion selon laquelle les consommateurs veulent « naviguer mais ne pas acheter » sur mobile.

Tout en restant à la traîne des services bancaires personnels et de la gestion de patrimoine, les produits bancaires professionnels, qui sont les offres en ligne les plus rentables et les plus complexes parmi la ligne des produits de nombreuses banques, ont également enregistré des progrès notables au cours de la dernière année en termes d’opportunités d’ouverture de compte mobile, enregistrant une augmentation mondiale de 300%. Tandis que les grandes banques continuent à développer leurs capacités de ventes digitales, cela constituera probablement l'un des plus importants nouveaux champs de bataille.

"Nous avons constaté une amélioration spectaculaire concernant les capacités de ventes digitales des banques au cours de l’année écoulée, mais il reste encore beaucoup à faire", ajoute Phil Copeland. « Les services bancaires aux entreprises représentent plus particulièrement la prochaine étape pour les banques, car elles cherchent à offrir des expériences d’ouverture de compte conviviales et sans friction dans tous les secteurs d’activité. La mise en œuvre de processus de vente digitales efficaces dans ce domaine sera une tâche essentielle pour les banques dans la période à venir. "