Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Biodiversité : 2000 plants d'Azobé pour la 32ème journée de l'arbre au Congo


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 7 Novembre 2018 modifié le 7 Novembre 2018 - 13:24

Au cours de la 32 ème journée de l'arbre célébrée, le 6 novembre 2018, au village Okondo, dans le département de la Cuvette congolaise, 2000 plants d'Azobé ont été enfouis sous terre sur 5 hectares.


Denis Sassou N'Guesso se conformant au rituel.
Denis Sassou N'Guesso se conformant au rituel.
Le chef de l’Etat congolais, Denis Sassou-N’Guesso s'est conformé au rituel que lui-même a institué depuis 1986, faisant obligation à tout citoyen de planter, au moins, un arbre d’essence fruitière ou forestière. Une manière de traduire en acte sa volonté, toujours, affirmée de préserver l’environnement et gérer durablement les écosystèmes forestiers.

L’espèce plantée par le président Denis Sassou-N’Guesso et l’ensemble de tous ceux qui ont accompli le même geste à sa suite est l'Azobé, une essence de bois très lourde et dure. Grâce à sa solidité, sa résistance à l'usure et sa durabilité. Cette plante est souvent utilisée comme bois de construction dans les ouvrages hydrauliques.

Faustin Dembi, directeur du service national de reboisement, qui a présenté la fiche technique du site au président Denis Sassou N'Guesso, a, dans son propos, souligné que les activités de reboisement sont génératrices d'emploi pour les jeunes et contribuent à la réduction de la pression anthropique au Congo. A la lumière de sa déclaration , il en résulte que 2000 plants ont été plantés sur 5 hectares. On pouvait, également, noter que c’est la quatrième année que l’espèce azobé est plantée, à la faveur de la journée nationale de l’arbre.

L’importance de l’azobé se mesure en ce qu’il peut être utilisé, par exemple dans les traverses de chemin de fer. Il peut être, également utile, dans les constructions dans l’eau et à bien des égards, concurrencer le fer et le béton. C’est, en outre, un excellent bois de chauffage.

La 32ème journée nationale de l’arbre s’inscrit dans la poursuite des efforts que ne cesse de déployer le chef de l’Etat congolais pourvoir les localités du Congo en forets artificielles, concourant au renforcement du combat contre les changements climatiques.