Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Centrafrique : Moussa Faki appelle au calme et à la retenue


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 5 Mars 2019 modifié le 5 Mars 2019 - 21:22


Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l'Union africaine. Flickr/CC/Chatham House/©Suzanne Plunkett 2017
Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l'Union africaine. Flickr/CC/Chatham House/©Suzanne Plunkett 2017
 Addis Abéba - Le Président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, continue de suivre de près la mise en œuvre de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation en République centrafricaine, signé à Bangui, le 6 février 2019, selon une déclaration rendue publique ce mardi.
 
Le Président de la Commission prend note du remaniement ministériel effectué par le Président Faustin Archange Touadera, le  3 mars 2018, et souligne qu’il s’agit là d’une étape vers une gouvernance inclusive et représentative en République centrafricaine, tel que prévu par l’Accord.
 
Il prend également note des déclarations faites par certains signataires de l’Accord à la suite de la nomination du nouveau Gouvernement.
 
Moussa Faki appelle au calme et à la retenue, et rappelle que toute revendication doit s’effectuer dans le cadre de l’article 34 de l’Accord. Il souligne la nécessité pour toutes les parties de ne ménager aucun effort pour assurer la préservation de cet important acquis et la mise en œuvre diligente des engagements pris, de manière à matérialiser l’immense espoir suscité par l’Accord.  
 
Le Président de la Commission réaffirme l’engagement de l’Union africaine à continuer à accompagner le processus en cours. À cet égard, l’Union africaine, avec le soutien des Nations unies, convoquera une réunion de consultation des parties prenantes à Addis Abéba, le 18 mars prochain, afin de faire un point d’étape, un mois après la signature de l’Accord.