Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
SPORTS

Club Aquarium à Brazzaville : près de 10 ans au service de la randonnée pédestre


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 3 Septembre 2018

Au-delà du sport, le club" Aquarium " est devenu une grande famille sociale. Le 27 mars 2019, ce club des marcheurs de Brazzaville totalisera 10 ans d’existence.


Le club "Aquarium", au cours de sa randonnée pédestre.
Le club "Aquarium", au cours de sa randonnée pédestre.
Après la randonnée pédestre du dimanche, 2 avril courant, les membres du club « Aquarium » ont été visités à leur lieu de retrouvailles par la presse congolaise qui a voulu en savoir davantage sur le fonctionnement de ce club qui totalisera ses 10 ans d’existence en mars 2019. Face à presse, le porte-parole du club « Aquarium », Charles Kouba, a dressé le tableau de son club qui a organisé sa première marche, le 27 mars 2009 avec à son actif trois marcheurs. Selon lui, l’idée du mot « Aquarium » vient du faite de la mixité du Club tout en précisant que « C’est pour éviter que des unions libres ne prennent naissance au sein de cette famille sportive que la décision avait été prise à l’époque de ne pas pêcher les poissons qui sont dans l’Aquarium, mais d’aller au fleuve lorsqu’on a envie de manger du poisson. » Charles Kouba devant les journalistes a soutenu que, « Aquarium », est un club des marcheurs qui a pour objectif de faire du sport et rien que du sport. « Ce club est apolitique » a-t-il insisté avant de rappeler qu’ au départ, il a enregistré en son sein beaucoup de membres et l’idée d’en faire une mutuelle, une sorte d’entraide sociale avait germé dans la tête des membres, malheureusement elle n’a pas fait date. Au jour aujourd’hui, a relevé l’orateur, il est difficile d’évaluer le nombre de marcheurs actifs présents sur le terrain tous les dimanches. Au nombre de raisons évoquées, il a noté les cultes de dimanche et les activités professionnelles qui font que le groupe ne soit pas homogène et disponible pour la randonnée pédestre. Pour lui, cela constitue une grande difficulté, cependant il a évalué le nombre des marcheurs actifs autour d’une quinzaine. Sur la question relative à la structuration du Club, Charles Kouba a souligné que, Le club « Aquarium » a un bureau composé d’un président, un secrétaire général et un trésorier et d’un chargé de la communication avant d’ajouter que les membres de ce club sont en parfaite communion avec les autres clubs de marcheurs de Brazzaville, à l’instar du « Club des marcheurs de Brazzaville » ainsi que d’autres clubs de la ville capitale. Les journalistes ont été également informés sur le fait qu’aucun critère d’âge n’est exigé pour adhérer au Club. Il a relevé que, présentement, la moyenne d’âge des marcheurs se situerait entre 40 et 50 ans révolus tout en signalant que dans le passé, le club a connu des marcheurs de 20 ans. De même, a précisé Charles Kouba, les nouveaux adhérents sont soumis à l’obligation de s’acquitter des frais d’assurances. « Quand vous arrivez au Club, la première chose ; c’est que vous soyez assurés parce que vous pouvez faire un accident au cours de la marche .Il faut donc payer l’assurance, c’est très important » a-t-il martelé avant de rappeler que « l’assurance est renouvelée chaque année. » Au sujet de l’itinéraire à parcourir chaque Dimanche, le porte-parole a noté qu’il en existe plusieurs. « Ce que nous faisons c’est beaucoup plus la randonnée pédestre. Nous n’avons pas voulu faire comme certains clubs de Brazzaville qui ne parcourent que les voies bitumées de la ville capitale. Nous prenons parfois des chantiers qui sont plus compliqués » a-t-il lâché à la presse. En outre, Charles Kouba a mis un accent particulier sur l’itinéraire suivi régulièrement. « Nous allons à Nganga Lingolo, on ne passe pas par la route goudronnée. Mais par Mantsimou, Sangolo, Madibou, Mantébé, Kibina, Loua, Nganga Lingolo ; mais n’empêche qu’on prenne d’autres itinéraires » a indiqué l’orateur avant de conclure «… nous restons solidaires les uns des autres et nous nous assistons mutuellement. Donc, j’aurai voulu qu’on garde toujours cet esprit. Comme on dit toujours le sport unit les peuples… »