Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Conflits fonciers : Déby demande l'implication de la justice pour éviter l'anarchie


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 18 Avril 2019 modifié le 18 Avril 2019 - 15:04



N'Djamena. © DR
N'Djamena. © DR
La ministre de l’Aménagement du territoire, du Développement de l’habitat et de l’Urbanisme, Achta Ahmat Bremé a fait, ce jeudi 18 avril au cours du conseil des ministres, une communication relative au conflit foncier et à la problématique de la matérialisation du périmètre urbain de la ville de Ndjamena. Il s’agit des conflits qui opposent les chefs coutumiers et traditionnels, appelés communément Boulamas, aux services de l’État.

D'après le ministre de la Communication, porte-parole du Gouvernement, Oumar Yaya Hissein, trois cas illustrent des conflits récents, nés de la réalisation et de l’implantation d’un plan d’aménagement. Il s’agit des quartiers Gassi, Toukra, Toukra Mousgoum et Gaoui.

Le ministère de l’Aménagement du territoire, du Développement de l’habitat et de l’Urbanisme propose de prendre des mesures conservatoires aux fins de bloquer l’extension du périmètre urbain, "évitant ainsi les appétits des Boulamas et d’autres spéculateurs qui tentent toujours de sortir du noyau du village appelé Koudou, pour empiéter sur les espaces réservés".

A la suite de cette communication, le Président de la République a salué l’initiative du ministère de l’Aménagement tout en instruisant le ministère de la Justice à s’impliquer réellement dans ce processus afin d’éviter l’anarchie et le désordre observés.