Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

El-Geneïna : le gouverneur du Darfour-Ouest s'explique, le Tchad prêt à faire la lumière


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 19 Janvier 2021

Le Tchad a apporté lundi un démenti formel aux propos du gouverneur de la province du Darfour Ouest, mettant en cause la participation "d'hommes armés qui seraient venus du Tchad" dans les violences meurtrières d'El Geneïna survenues ces derniers jours.


Le gouvernement tchadien a déclaré lundi être "disposé à participer à une commission mixte pour faire la lumière sur cette grave accusation qui ne saurait se justifier au regard de la détermination réciproque et des efforts conjoints de deux pays pour renforcer davantage leur coopération bilatérale exemplaire".

"Les récentes visites de haut niveau des autorités soudanaises au Tchad, notamment celle du 1er vice-président du Conseil souverain du transition du Soudan, le général Mohamed Hamdan Dagalo, en sont la parfaite illustration", selon Cherif Mahamat Zene, ministre de la Communication.

Le gouvernement tchadien se dit "profondément attristé par la nombreuse perte en vies humaines occasionnées par ces affrontements fratricides. Il présente ses condoléances".
"Hautement préoccupé par l'ampleur de ce conflit, le gouverneur du Tchad appelle tous les acteurs concernés au dialogue et à la réconciliation en mettant l'intérêt supérieur du peuple soudanais au-dessus de toutes autres considérations".

Le gouverneur du Darfour-Ouest s'explique

Le gouverneur du Darfour-Ouest, Mohammed Abdalla Al-Douma, s'est expliqué aujourd'hui sur ses propos. Il a déclaré que le Tchad et le Soudan ont des liens fraternels historiques et solides, louant l'implication du chef de l'État Idriss Deby pour la paix au Soudan. Selon le gouverneur, ses propos ont mal été interprétés. Mohammed Abdalla Al-Douma précise qu'il ne met pas en cause le gouvernement tchadien dans les violences d'El Geneïna. En revanche, la ville soudanaise d'El-Geneïna étant proche de la frontière, des citoyens soudanais ou autres ont naturellement de la famille de part et d’autre, et traversent.

Selon le gouverneur qui s’est exprimé en présence du chargé d’affaires du Tchad à El Geneïna et du commandant de la force mixte Tchad-Soudan, ses déclarations n’indiquent pas que des assaillants sont venus avec la connaissance et le soutien du gouvernement tchadien.

Il relève toutefois que des assaillants ont pu venir du Tchad et être des soudanais ou autres. «Ce qui m'a été attribué n'est pas vrai, car je n'ai pas dit qu'ils étaient en connivence avec le gouvernement tchadien ».

Le commandant de la force mixte Tchad-Soudan, le général de brigade Saad Al-Hadi Al-Baloula, a déclaré que ce qui se passe dans les États du Darfour a un impact négatif sur le Tchad voisin, et a ajouté que ce qui a été attribué au gouverneur n'est pas sain.