Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ACTUALITES

Israël - Soudan: La 22ème flotte iranienne arrive au Port Soudan


Alwihda Info | Par - 30 Octobre 2012

Deux navires composent en effet cette flottille comme le rappelle l’agence de presse iranienne Fars News. Le premier est le Shahid Naghdi qui est comme on l’avait déjà précisé un ancien navire de guerre américain de 1964 (à l’origine la corvette USS PF-104). Le second navire est le Kharg (ou Kharq) N° 431, un bateau ravitailleur britannique qui date des années 70.


Israël - Soudan: La 22ème flotte iranienne arrive au Port Soudan

6 jours après qu’une quarantaine de containers ont été détruits au sud de Khartoum sur un site de stockage de MIC la plus grande usine d’armement d’Afrique, la 22ème flotte iranienne revient donc à Port Soudan, le principal port du Soudan.

La 22ème flotte est formée de deux navires bien connus de nos lecteurs et un peu moins de la presse mainstream, plus distraite.

Deux navires composent en effet cette flottille comme le rappelle l’agence de presse iranienne Fars News. Le premier est le Shahid Naghdi qui est comme on l’avait déjà précisé un ancien navire de guerre américain de 1964 (à l’origine la corvette USS PF-104). Le second navire est le Kharg (ou Kharq) N° 431, un bateau ravitailleur britannique qui date des années 70.

Ces deux navires s’étaient distingués en février dernier en franchissant le Canal de Suez pour rejoindre le port syrien de Tartous, qui passe pour être l’une des bases navales les plus stratégiques de Méditerranée. Après avoir passé deux jours à quai, les deux navires étaient repartis avec un mystérieux chargement en direction de la Mer Rouge. Puis les médias avaient cessé de s’intéresser à l’affaire. Jusqu’à la réapparition de la 22ème flotte hier à Port Soudan.

Comme dans le cas de l’escale de courtoisie à Tartous en Syrie, il s’agit officiellement à nouveau d’une simple visite d’amitié. Seuls des esprits mal tournés pourraient être tentés d’établir une corrélation entre ces divers événements. On parlera donc une fois de plus de simple coïncidence.

PS sans rapport. Lapsus amusant ou gag involontaire, pour la deuxième journée consécutive le journal Haaretz publie une photo-satellite signée Associated Press montrant le site de Yarmouk vu du ciel. La légende indique que la photo a été prise le 25 octobre au lendemain de l’explosion. Les observateurs attentifs notent cependant avec stupéfaction que sur la photo d’Associated Press les containers sont toujours là. Oops. (voir ci-dessous la reproduction de la photo publiée dans Haaretz avec un agrandissement).

Copyright NanoJV




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Octobre 2021 - 00:18 Comment acheter des cryptomonnaies ?