Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERVIEW

Jean-Yves Le Drian : "Il n’y a pas de tensions entre les présidents Macron et Sassou N'Guesso"


Alwihda Info | Par Olive Jonala - 7 Juin 2018 modifié le 7 Juin 2018 - 19:27

Les crises Libyennes, congolaises et centrafricaines ont été au centre des échanges entre le président Denis Sassou N'Guesso et le ministre français des affaires étrangères, Jean Le Drian, ce 7 juin 2018, à Brazzaville. A sa sortie d'audience, le diplomate français a précisé qu'il n’y a pas de tension entre les deux présidents.


Jean-Yves Le Drian à sa sortie d'audience.
Jean-Yves Le Drian à sa sortie d'audience.
Question : de quoi avez-vous parlé avec le président congolais et quel commentaire faites-vous sur les médias français qui parlent de relations tendues entre la France et le Congo?

Réponse : Je suis venu rencontrer le président Denis Sassou N’Guesso parce que je le connais bien depuis longtemps et parce qu’effectivement il joue un rôle dans la région où il y a une situation tendue, difficile singulièrement en RCA, mais aussi en Libye et en RDC avec des interrogations sur les échéances électorales. Nous avons évoqués l’ensemble des dossiers de la région que je vais d’ailleurs évoquer aussi demain à Addis-Abeba puisque je vais rencontrer les principaux responsables de l’Union Africaine, parce que la France joue son rôle : d’abord entant que membre permanent conseil de sécurité de l’ONU et ensuite en Afrique aussi, pour mobiliser tous les moyens, afin que la paix et la sécurité puissent se maintenir et se récréer là où il y a des risques de menace.

C’est dans cet esprit que j’ai rencontre le président Denis Sassou N’Guesso et dans un esprit de franchise, de compréhension des phénomènes que nous constatons, puis avec une volonté commune, essayer de les régler. Il n’y a pas des tensions entre le président Macron et le président Sassou N’Guesso. Ils se sont vus à Paris, il y a quelques jours et se reverront à Nouakchott en Mauritanie dans quelques jours. Bref, les relations sont très fluides .

Question : On voit la France prendre la main sur le dossier de la RDC à travers des rencontres avec les Etats voisins de la RDC, mais ça ne semble pas porter l’assentiment de Kinshasa ?

Réponse : En ce qui concerne la RDC, il y a des accords de la saint-sylvestre, la France estime que ces accords doivent être respecté. Je constate que c’est aussi la position du président Macron et du président Sassou N’Guesso »

Propos recueillis à Brazzaville par Olive Jonala