Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

L'Afrique centrale "possède le plus grand potentiel économique du continent" (Moussa Faki)


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 30 Juillet 2020


Le président de la commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat. © DR/Moussa Faki
Le président de la commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat. © DR/Moussa Faki
Le président de la commission de l'Union africaine (UA), Moussa Faki Mahamat a estimé jeudi que "c’est un paradoxe que vit l’Afrique centrale qui, en dépit du fait qu’elle possède le plus grand potentiel économique du Continent, est celle-là même qui accuse le plus grand retard dans son intégration."

"Plus que les autres régions, l’Afrique Centrale a été handicapée dans son essor par l’absence d’infrastructures telles que les routes, les chemins de fer, l’énergie, la rareté de grands projets intégrateurs, à l’instar du pipe-line reliant le Tchad au Cameroun", selon le président de la commission de l'UA.

Moussa Faki Mahamat a pris part au sommet de la CEEAC par visioconférence, consacré à la mise en œuvre de la réforme institutionnelle et organisationnelle, en présence des chefs d'État et de gouvernement de la communauté.

"La mutation opérée par la CEEAC à travers cette réforme viendra renforcer son rôle d’indispensable pilier de l’Union africaine dans sa quête permanente d’intégration économique d’abord et politique ensuite", a indiqué Moussa Faki Mahamat qui a précisé que les Communautés économiques régionales sont "les puissants vecteurs de l'ambition que porte l’Union africaine."

D'après le diplomate, la nouvelle structure dont la CEEAC vient d’être dotée lui permettra aussi de donner l’impulsion dont elle a tant besoin pour répondre aux nombreux défis auxquels elle fait face, pour promouvoir le développement et la paix dans la région et pour rattraper le retard accusé par la zone Afrique centrale dans le processus d’intégration régionale.

"L’insécurité et les tensions qui ont longtemps prévalu dans certains de ses Etats membres et qui persistent encore par endroit, expliquent sans doute ce retard", a-t-il dit.