Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

L'aide du Tchad sollicitée par le Soudan après les violences au Darfour


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 31 Janvier 2020



Tchad : après les affrontements au Darfour, le Soudan sollicite l'aide de Déby. © PR
Tchad : après les affrontements au Darfour, le Soudan sollicite l'aide de Déby. © PR
Le ministre secrétaire général du Gouvernement soudanais, Oumar Béchir Maniss, a déclaré vendredi, au cours d'un déplacement à N'Djamena, que son pays souhaite organiser une conférence de paix placée sous l’égide du chef de l'Etat tchadien Idriss Déby.

Oumar Béchir Maniss a laissé entendre que le Gouvernement soudanais, dans sa recherche de la paix et de la concorde nationale, entend organiser une conférence pour ramener la paix entre les filles et fils du Soudan vivant le long de la frontière avec le Tchad.

Le ministre soudanais, à la tête d'une délégation, a été reçu dans la matinée par le chef de l'Etat Idriss Déby. Il lui a remis un pli fermé du président soudanais Abdel Fattah Al-Bourhane. 

Des milliers de civils soudanais ont afflué ces dernières semaines vers le territoire tchadien où ils ont été accueillis et pris en charge. Cet exode fait suite à de violents affrontements intercommunautaires à El Geneina et dans ses environs, en territoire soudanais, à la frontière avec le Tchad. Ces affrontements ont fait au moins une cinquantaine de morts.

Mardi, l'agence des Nations Unies pour les réfugiés a annoncé que les affrontements tribaux au Darfour occidental ont contraint plus de 11 000 personnes à fuir vers le Tchad voisin au cours du mois dernier.

Selon le HCR, il est probable que les affrontements aient provoqué le déplacement d'environ 46 000 personnes à l'intérieur du Soudan.  

"Les conditions sont désastreuses. La plupart d'entre eux restent dans des abris ouverts ou temporaires, avec peu de protection contre les intempéries. Il y a un besoin urgent de nourriture et d'eau, tandis que les conditions de santé sont une préoccupation", a précisé Babar Baloch, porte-parole du Bureau des droits de l'homme des Nations Unies.

D'après la Présidence, "le chef de l’Etat qui suit de près l’évolution de la situation politique au Soudan, s’est entretenu pendant près d’une heure avec l’émissaire soudanais et sa suite. (...) Le chef de l’Etat, il faut le rappeler, a joué un rôle majeur dans le retour progressif de la paix au Darfour et le retour du calme à Khartoum."

Le gouvernement soudanais a déployé de militaires pour renforcer la sécurité dans la zone, tandis que des militaires et policiers accusés d'avoir pris partie dans les conflits ont été relevés et mutés.

Le Tchad est fortement impliqué dans le processus de paix au Soudan, non seulement car il s'agit d'un pays frère mais N'Djamena est persuadé que sa stabilité passe également par celle de son voisin. En effet, l'instabilité au Soudan pourrait directement affecter le Tchad.

La Présidence du Tchad a souligné aujourd'hui que "le retour définitif de la paix à l’ouest du Soudan a toujours été la préoccupation du chef de l’Etat depuis le déclenchement du conflit au Darfour, lequel a sérieusement perturbé la quiétude du côté de la frontière tchadienne où vivent encore de nombreux réfugiés soudanais, partageant avec leurs frères tchadiens le peu de moyen de subsistance dont ils disposent."



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 27 Janvier 2021 - 20:36 Tchad : nomination d'un consul général au Bénin


Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)





TRIBUNE & DEBATS