Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

La Fondation Mo Ibrahim dévoile les bénéficiaires des bourses professionnelles de leadership


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 26 Juillet 2019 modifié le 26 Juillet 2019 - 20:11


Illustration. © DR
Illustration. © DR
LONDRES – La Fondation Mo Ibrahim est heureuse d’annoncer les bénéficiaires des bourses professionnelles de leadership Ibrahim 2019 sélectionnés pour constituer la huitième cohorte du programme. Il s’agit de Nadia Hamel (Algérie), qui a rejoint la Banque africaine de développement (BAD), d’Anta Taal (Gambie) qui travaille pour le Centre du commerce international (CCI) et d’Emmanuella Matare (Zimbabwe) qui a intégré la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA).

Les bourses de leadership Ibrahim sont un programme sélectif conçu pour identifier et préparer la prochaine génération d’exceptionnels leaders africains en leur proposant un tutorat au sein de grandes institutions multilatérales. Les trois candidates, choisies parmi plus de 2 000 postulants, bénéficieront du tutorat direct des dirigeants actuels de ces institutions.

À l’occasion de l’annonce des bénéficiaires des bourses professionnelles de leadership Ibrahim, Mo Ibrahim a déclaré :

« Je tiens à féliciter les trois nouvelles lauréates du programme de bourses professionnelles de leadership Ibrahim, qui rejoindront une cohorte de 20 personnes. Je souhaite que les nouvelles arrivantes saisissent pleinement cette occasion unique d’acquérir une connaissance et une compréhension approfondies du fonctionnement de telles organisations, et qu’elles s’appuient sur ces enseignements pour continuer à œuvrer en faveur d’une Afrique plus prospère. »

Les boursiers 2019

Nadia Hamel a rejoint la BAD. Professionnelle du développement international, elle peut se prévaloir d’une vaste expérience dans la recherche et les conseils en matière de politique, dans la gestion stratégique de programmes et dans les communications. Elle a travaillé avec des organisations telles que l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), et a soutenu des projets avec l’Agence des États-Unis pour le développement international (USAID), l’Agence française de développement (AFD) et l’Union européenne (UE).

Anta Taal travaille pour le CCI. Elle est économiste et possède dix ans d’expérience professionnelle dans les domaines du développement international, du commerce et des investissements, des partenariats public-privé et du développement des marchés financiers. Elle a travaillé pour les ministères gambiens des Finances et des Affaires économiques, du Commerce, de l’Industrie et de l’Emploi, et de la Planification économique et du Développement industriel. Elle a représenté la Gambie dans d’importantes négociations dans les secteurs de l’énergie, des infrastructures et du pétrole.

Emmanuella Matare a intégré la CEA. Emmanuella est une économiste dont le principal intérêt est l’amélioration des conditions fiscales, économiques et sociales dans les pays africains. Elle dispose d’une vaste expérience dans la recherche macroéconomique et l’analyse des politiques, le renforcement des capacités et la gestion de programmes. Elle a travaillé avec le Forum africain et le Réseau sur la dette et le développement, le programme de recherche et d’analyse économiques stratégiques d’USAID, Strategic Economic Research and Analysis, et le Centre de recherche et de documentation de l’Afrique australe.

Les candidatures au Programme de bourses professionnelles de leadership Ibrahim 2020 seront ouvertes à partir du 12 août 2019.