Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Le Tchad et la Turquie veulent accélérer leur volume commercial


Alwihda Info | Par - 27 Décembre 2017 modifié le 27 Décembre 2017 - 11:57


Le Tchad et la Turquie ont signés plusieurs accords de coopération dans divers secteurs.


Le président Idriss Déby et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan. Alwihda Info
Le président Idriss Déby et son homologue turc Recep Tayyip Erdogan. Alwihda Info
Le Président IDRISS DEBY ITNO et son homologue turk, RECEP TAYYIP ERDOGAN se sont exprimés ce mardi soir au Palais présidentiel, devant la presse tchadienne et turque. Le point de presse a porté sur la coopération bilatérale, les différents accords signés ainsi que sur les grandes questions régionales et internationales.

Les deux chefs d’État se sont longuement appesantis sur l’état actuel des relations qu’entretiennent les deux pays ainsi que sur leurs projets d’avenir. Il s’agit notamment des différentes opportunités offertes mutuellement par le Tchad et la Turquie pour renforcer la coopération dans plusieurs domaines.

Au cours de cette visite, cinq (5) accords ont été signées entre les deux pays par les différents ministres en présence des deux présidents. Il s'agit entre autres de la convention en vue d’éviter la double imposition en matière d’impôt sur les revenus, l’accord sur la coopération dans le domaine de la Jeunesse et des Sports, le protocole de coopération technique et de développement.

Les ministres représentants ces deux pays ont également apposé leur signature sur l’accord de la promotion et de la protection réciproque des investissements et sur le mémorandum d’entente sur la coopération dans le domaine des technologies de l’information et de la Communication et des Archives diplomatiques entre les ministères des Affaires Étrangères des deux pays.

Par ailleurs, le Tchad et la Turquie ont adopté des projets portant sur la construction d’un complexe culturel Türk de 230.000 kilomètres carrés, la construction de l’aéroport de Djaramaya et la construction d’un pont sur le Chari.

En outre, les deux pays conviennent d’intensifier les échanges en vue de finaliser les accords en études, en particulier dans les secteurs de l’agriculture, de l’élevage, de la culture, de l’environnement, des mines, de l’énergie et d’explorer d’autres domaines.

Le président Tchadien Idriss Deby Itno s'est réjouit de la signature de plusieurs accords qui contribuent à renforcer ce lien d’amitié et de coopération entre ces deux pays. Il a souligné que la signature de ces accords est un retour à l’histoire faisant allusion aux échanges économiques entre le royaume du Ouaddaï au Tchad et l’empire Ottoman au 16 siècle. « Nos pays offrent beaucoup d’opportunité et de possibilité à explorer dans le domaine de l’agriculture, de l’élevage, de la nouvelle technologie de l’information et de la communication et dans tous les secteurs. Nous avons une coopération très poussée au niveau de la santé et de l’éducation parce que les jeunes tchadiens sont en formation », explique-t-il.

Il affirme que le complexe scolaire international était entre les mains de personnes qui ont une conduite douteuse, conduisant à sa remise à la fondation Maarif en vue de donner une formation de qualité aux enfants tchadiens.

Le président tchadien a qualifié la tentative avortée de coup d’État contre le président Turk en 2016 d’actions terroristes et appelle à une synergie d’action avec la Turquie pour lutter contre le terrorisme.

Le président de la république de Turquie, RECEP TAYYIP ERDOGAN indique que le Tchad est un pays particulièrement utile auquel son pays attache de l’importance. Il se dit favorable à développer une coopération de long terme basée sur le respect mutuel, l’égalité et une coopération gagnant-gagnant. « Je souligne que nos relations avec le Tchad s’étendent jusqu’au 16 siècle. Déjà au 16 siècle, il y avait des ambassadeurs Türk qui étaient nommés dans les différents sultanats du Tchad. Nous sommes venus ici pour mettre fin à la nostalgie qui nous séparait de nos frères et sœurs tchadiens et pour renforcer nos liens qui étaient oubliés », a-t-il déclaré.

Le président de la république de Turquie estime que les deux pays, avec une population de 95 millions d’habitants, ne devraient pas accepter un volume commercial de 41 millions de dollars et plaide pour l’accélération du volume commercial.

Toutefois, il promet que son pays sera aux côtés du Tchad dans la lutte contre le terrorisme et pense que le déploiement du G5 Sahel sera efficace.

Dans un communiqué final lu par le ministre de la Production, de l’Irrigation et des Équipements agricoles, Gamar Assileck, assurant l’intérim du ministère des affaires étrangères, il est relevé que les deux délégations ont mis l’accent sur la condition principale pour la paix et la stabilité dans la région, la création d'un Etat palestinien indépendant et souverain, avec une intégrité géographique et ayant pour Capitale Jérusalem-Est dans les limites des frontières de 1967.

Les parties ont souligné que la déclaration de l’Administration américaine sur la reconnaissance de Jérusalem comme Capitale de l’Etat d’Israël pourrait avoir des répercussions négatives sur la paix et la stabilité dans la région et comporterait un risque de détruire complètement les fondements pour la paix.
Djimet Wiche Wahili
Journaliste, directeur de publication. Tél : +(235) 66304389 E-mail : djimetwiche@gmail.com En savoir plus sur cet auteur