Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Nigéria : l’ONU débloque des fonds contre l’insécurité alimentaire et la malnutrition au Nord-Est


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 22 Avril 2022

Les Nations Unies ont alloué un financement de 15 millions de dollars provenant de son Fonds central d’intervention d’urgence (CERF) pour soutenir l’aide humanitaire dont le nord-est du Nigéria a besoin « de toute urgence », rapporte ONU Info.


La situation alimentaire dans la région d'Androy, au sud de Madagascar, est désastreuse. Les familles ramassent tout ce qu'elles trouvent au sol pour pouvoir nourrir leurs enfants. © PAM/Fenoarisoa Ralaiharinony
La situation alimentaire dans la région d'Androy, au sud de Madagascar, est désastreuse. Les familles ramassent tout ce qu'elles trouvent au sol pour pouvoir nourrir leurs enfants. © PAM/Fenoarisoa Ralaiharinony
« Alors que le désespoir pousse les personnes extrêmement vulnérables au bord du gouffre, l’aide alimentaire et nutritionnelle est essentielle à leur survie », a fait valoir dans un communiqué, Matthias Schmale, Coordinateur résident et humanitaire par intérim de l’ONU au Nigéria.

Pour les agences humanitaires opérant dans ce pays ouest-africain, ces fonds arrivent à point nommé pour répondre aux besoins les plus urgents des personnes en situation de risque extrême.

Ces 15 millions de dollars alloués au Nigéria font partie des 100 millions de dollars que l’ONU a accordé à la lutte contre la faim en Afrique et au Moyen-Orient, alors que les retombées de la guerre en Ukraine menacent de pousser des millions de personnes encore plus près de la famine et d’exacerber les besoins humanitaires.

Selon l’ONU, l’allocation du CERF permettra aux agences humanitaires d’améliorer et de renforcer l’accès rapide et coordonné à une aide alimentaire et en espèces appropriée pour les personnes les plus vulnérables dans les zones touchées par la crise.

Sur le terrain, la sécurité alimentaire et la situation nutritionnelle se détériorent. De plus en plus de familles sont poussées vers la vulnérabilité, et « contraintes de recourir à des mécanismes d’adaptation négatifs, notamment le travail des enfants et le mariage précoce ».

Chez les enfants, la malnutrition continue d’être de plus en plus menaçante. Selon l’ONU, 351 millions de dollars sont nécessaires de toute urgence d’ici le mois de mai pour fournir une sécurité alimentaire et une aide nutritionnelle vitales aux personnes les plus touchées.

Au total, le plan de réponse humanitaire 2022 pour le Nigéria cherche 1,1 milliard de dollars pour venir en aide à 5,5 millions de personnes.