Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
ANALYSE

Problème d'identification des électeurs au Togo : Un obstacle à des élections crédibles


Alwihda Info | Par - 12 Mai 2024


Au Togo, un nombre important de citoyens n'ont pas de carte nationale d'identité, ce qui pose un défi majeur à l'organisation d'élections crédibles. Selon la Direction Générale de la Documentation Nationale (DGDN), seulement 1,3 million de Togolais sur une population de 8,5 millions disposent d'une carte d'identité, soit environ 15%. Cela signifie que 85% des Togolais ne peuvent pas être précisément identifiés.


Cette situation n'est pas nouvelle. Un rapport d'observation des élections datant de 2007 soulignait déjà ce problème. Cependant, aucune solution concrète n'a été mise en place par les autorités togolaises. Pour pallier à ce manque de cartes d'identité, le système d'inscription sur les listes électorales se base sur le témoignage de deux personnes.
 
Cette méthode soulève des inquiétudes quant à la fiabilité du fichier électoral et la possibilité de fraudes électorales. Il est difficile de garantir l'identité des électeurs lorsqu'ils sont inscrits sur la base de témoignages, ce qui peut faciliter la manipulation du processus électoral.
 
Le faible taux de possession de cartes d'identité au Togo a plusieurs conséquences importantes telles que l’exclusion d'une partie importante de la population du processus électoral. En l'absence de carte d'identité, de nombreux citoyens togolais ne peuvent pas s'inscrire sur les listes électorales et voter. Cela prive une partie importante de la population de son droit de vote et de participation au processus démocratique.
 
Le système d'inscription sur les listes électorales basé sur le témoignage de deux personnes est susceptible de faciliter les fraudes. Des personnes fictives pourraient être inscrites sur les listes ou des électeurs pourraient voter plusieurs fois.
 
Des élections organisées avec un fichier électoral non fiable et des risques de fraudes importants risquent de manquer de légitimité aux yeux de la population. Cela peut fragiliser le processus démocratique et mener à des tensions sociales.
 
Pour organiser des élections crédibles au Togo, il est essentiel de s'attaquer au problème du faible taux de possession de cartes d'identité. Il faut mettre en place une campagne nationale de sensibilisation et de distribution de cartes d'identité : Le gouvernement togolais devrait lancer une campagne nationale pour sensibiliser les citoyens à l'importance de la carte d'identité et faciliter son acquisition. Cela permettrait d'augmenter le nombre de Togolais disposant d'une pièce d'identité fiable.
Il faut réformer le système d'inscription sur les listes électorales : Le système d'inscription sur les listes électorales basé sur le témoignage de deux personnes devrait être réformé. Il est nécessaire de mettre en place un système d'inscription plus fiable, qui s'appuie sur des pièces d'identité et des vérifications rigoureuses.
 
Il est essentiel d’impliquer les acteurs de la société civile et de l'opposition dans le processus électoral : Il est important d'impliquer l'ensemble des acteurs de la société civile et de l'opposition dans le processus électoral. Cela permettrait de renforcer la transparence et la confiance dans le processus.
 
Le problème du faible taux de possession de cartes d'identité au Togo est un obstacle majeur à l'organisation d'élections crédibles. Il est crucial que les autorités togolaises prennent des mesures concrètes pour remédier à ce problème et garantir que tous les citoyens togolais puissent exercer leur droit de vote dans des conditions justes et transparentes.
Peter Kum
Peter Kum est un jeune journaliste camerounais doté d’une expérience d’une quinzaine d’années dans... En savoir plus sur cet auteur



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)