Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERNATIONAL

Soudan : Daech s’implante, 9 morts et 14 arrestations dont deux Egyptiennes


Alwihda Info | Par CEDPE - 6 Octobre 2021

Après sa cuisante défaite en Syrie et en Iraq, Daech est en train de se renforcer en coordonnant ses actions en Afrique.


En une semaine, les forces soudanaises de sécurité ont déjoué deux actions terroristes faisant au total 14 morts parmi lesquels quatre agents de sécurité. Quatorze personnes présumées terroristes de différentes nationalités ont été arrêtées, dont deux Egyptiennes. La dernière action était le lundi 4 octobre 2021, dans le district de Jabal, au sud de la capitale.

Au moins 3000 Soudanais ont prêté allégeance aux différents groupes terroristes, selon le ministre des Affaires religieuses. Interrogé, par la télévision soudanaise de l’Etat, le général Amin Majzoub, académicien, expert de la lutte contre le terrorisme, a indiqué que le nombre de Soudanais appartenant à Daech, installés au Soudan est estimé à 700, voire 1000, à Jabal, à Charkhal-Nil. Et le Darfour constitue un de leurs fiefs. Le directeur de la police de l’Etat de Darfour Est, le général Saleh Almoubarak a déclaré que son administration possède déjà une stratégie de prévention des conflits à commencer par ceux qui opposent éleveurs et agriculteurs, en cette période où la saison pluvieuse vient de s’achever et les éleveurs commencent à se déplacer avec leurs bétails.

Le plus souvent, les terroristes préfèrent s’installer là où il y a des conflits communautaires. Les premières données de l’enquête attestent que la procédure de l’installation du réseau au Soudan ne s’est pas encore achevée lorsque ces terroristes sont pris de court. Pour combattre le terrorisme, le Conseil des ministres, a pris un certain nombre de mesures pour réguler l’entrée, la sortie et le séjour des étrangers sur le territoire soudanais. Encerclé par plusieurs foyers conflictuels, le Tchad jouit d’une expérience de qualité dans la lutte militaire contre le terrorisme. Il doit toutefois prendre au sérieux la menace à ses frontières pour : renforcer les mesures préventives pour parer à toute éventualité ; améliorer les capacités de ses services des renseignements dans la collecte des informations pour démanteler tout réseau dormant ; sensibiliser la population à la prévention de l’extrémisme, et impliquer les chercheurs en matière de sécurité, de la prévention et de lutte contre le terrorisme.

Après sa cuisante défaite en Syrie et en Iraq, Daech est en train de se renforcer en coordonnant ses actions en Afrique. El Barnawi, le nouvel homme fort, qui a fait scission de Boko Haram en 2016 et qui dirige désormais l’Iswap, Daech version Afrique de l'Ouest, a obtenu l’adhésion d’un nombre important de combattants et d’un soutien de taille en matériel de la part des instances dirigeantes de Daech. Sa stratégie consiste à préparer une offensive de taille contre les positions des forces "ennemies" dans l'espoir de reconquérir de nouvelles villes comme Gambarou, Banki et Maiduguri la capitale du Nord du Nigéria.