Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
AFRIQUE

Soudan : le président du conseil de transition démissionne


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 12 Avril 2019 modifié le 13 Avril 2019 - 00:04

Pour la première fois depuis plusieurs années, le Soudan n'a pas un président poursuivi par la Cour pénale internationale.


Général Mohamed Ahmed Ibn Aouf. © DR
Général Mohamed Ahmed Ibn Aouf. © DR
Le président du Conseil militaire de transition, Général Mohamed Ahmed Ibn Aouf, vient d'annoncer sa démission dans une déclaration lue à la Télévision nationale soudanaise ce soir. Il cède le pouvoir au lendemain de l'éviction d'Hassan Omar El Béchir, après un refus des civils de négocier un partage de pouvoir avec un "gouvernement civil".

Les manifestants se sont opposé à la prise de pouvoir par l'armée, et ont campé toute la journée de vendredi devant le QG des forces armées à Khartoum.

Le conseil de transition n'a pas été dissous et un nouveau président a été désigné. Il s'agit du général Abdel Fattah Abdelrahman Bourhan qui a prêté serment dans la même journée.

Le Général Mohamed Ahmed Ibn Aouf, fils de la tante maternelle d'El Béchir et mari de sa soeur, a été la première personne à annoncer à El Béchir sa destitution par l'armée. Il s'est également rapproché de la population pour tenter de négocier une transition apaisée.

Des scènes de liesse ont éclaté ce soir à Khartoum. Les manifestants veulent toutefois maintenir la pression en campant toute la nuit devant le siège de l'armée.

Des officiels soudanais à N'Djamena

Le Général Mohamed Ahmed Ibn Aouf a dépêché ce vendredi une forte délégation à N'Djamena qui s'est entretenue avec le président Idriss Déby au Palais présidentiel. L’Ambassadeur Anas Elgailani, directeur au ministre des Affaires étrangères "a expliqué de vive-voix au chef de l'Etat tchadien, président en exercice de la CEN-SAD dont le Soudan est membre fondateur, la situation qui prévaut en ce moment au Soudan", souligne la Présidence du Tchad.