Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : 5 mois d'état d'urgence, le général de division Ousmane Bahr fait le bilan


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 25 Janvier 2020 modifié le 25 Janvier 2020 - 13:52



Tchad : le général de division Ousmane Bahr fait le bilan de 5 mois d'état d'urgence. © Abba Issa/Alwihda Info
Tchad : le général de division Ousmane Bahr fait le bilan de 5 mois d'état d'urgence. © Abba Issa/Alwihda Info
Le général de division et commandant de la Force mixte Tchad-Soudan, coordonateur de l'état d'urgence dans la province du Ouaddaï, Ousmane Bahr Mahamat Itno, a présenté samedi le bilan général de l'état d'urgence dans les provinces du Sila et du Ouaddaï.

Il s'est exprimé lors de la cérémonie marquant la fin de l'état d'urgence dans les deux provinces, qui a eu lieu à la Place de l'indépendance d'Abéché. Il a également représenté son collègue, le coordonateur de l'état d'urgence dans la province du Sila.

Le général de division Ousmane Bahr Mahamat Itno a déclaré que 9902 armes de tous les calibres confondus, 21.884 munitions et 2717 chargeurs ont été saisis au cours des cinq mois d'état d'urgence. Au Ouaddaï, 6007 armes ont été récupérées tandis qu'au Sila, ce sont 3895 armes qui ont été saisies.

Les deux coordinations du Ouaddaï et du Sila ont procédé à la saisie de 1949 engins à deux roues, un véhicule en situation irrégulière et des lots de produits prohibés (drogue, tramadol et autres stupéfiants).

Le général de division Ousmane Bahr Mahamat Itno s'est félicité de la collaboration des autorités administratives, services déconcentrés de l'Etat, chefs de cantons, notables, chefs traditionnels et l'ensemble de la population des deux provinces pendant l'exécution de la mission de désarmement.

Il a appelé la population "à la vigilance, à dénoncer tous les ennemis de la paix, fauteurs de troubles, détenteurs illégaux d'armes de guerre aux forces de l'ordre les plus proches pour préserver la quiétude, la cohabitation pacifique, véritable gage du développement et décollage économique des deux provinces."

L'état d'urgence qui a duré cinq mois consécutifs a été institué par le décret n° 1162 du 19 août 2019 dans les provinces du Ouaddaï, du Sila et du Tibesti, suite au climat d'insécurité qui a prévalu dans ces provinces.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)