Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : Dr. Abakar Mahamat Hassaballah détaille le processus de modernisation du baccalauréat


Alwihda Info | Par Alwihda - 2 Mars 2024


Le Coordonnateur du Baccalauréat du Tchad, Dr. Abakar Mahamat Hassaballah, a récemment détaillé les réformes entourant l'organisation de cet examen crucial lors d'une entrevue avec l'Office national des médias audiovisuels. Cette rencontre a eu lieu dans le contexte de l'opération d'enrôlement biométrique actuellement en cours dans les lycées de la capitale, N'Djamena.


Dr. Hassaballah a expliqué que l'organisation du Baccalauréat nécessite des conditions optimales, une préoccupation centrale pour l'Office national des examens et concours du supérieur (ONECS). L'opération d'enrôlement biométrique, qui a débuté à N'Djamena, est considérée comme l'étape la plus complexe du processus en raison de ses nombreux défis. Le processus débute par la soumission des listes de candidats par les proviseurs aux inspections départementales, suivies de vérifications d'authenticité et de transmissions successives aux délégations, aux académies et finalement au ministère de l'éducation nationale. Une commission spéciale valide ces listes avant que l'ONECS ne procède à l'enrôlement biométrique des candidats sur le terrain.

Le Coordonnateur a également clarifié les critères d'éligibilité pour les candidats au Baccalauréat. Seuls les élèves régulièrement inscrits en Terminale, ayant obtenu leur brevet d'études fondamentales (BEF) et suivi les cours de la Seconde à la Terminale, peuvent se présenter. Les candidats doivent être âgés de 17 à 24 ans. Ceux âgés de 25 ans et plus sont automatiquement considérés comme des candidats libres, sous réserve du respect de certains critères.

Dr. Hassaballah a souligné que, malgré les efforts pour améliorer le système, des obstacles persistent, notamment à cause de candidatures frauduleuses en Terminale. Ces cas sont systématiquement écartés des listes. Des mesures sont prises pour contrecarrer ces pratiques.

Pour finir, il a rappelé que l'enrôlement biométrique, lancé le 27 février à N'Djamena, se poursuivrait jusqu'au 13 mars avant de s'étendre aux autres provinces du Tchad. L'objectif est d'enrôler tous les candidats éligibles à la session 2024 du Baccalauréat, avec le même niveau de conviction et de détermination.



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 24 Avril 2024 - 20:28 Tchad : rapatriement de 93 prisonniers de Libye


Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)