Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : Kalzeubé Payimi Deubet reste en prison après une nouvelle audition


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 3 Décembre 2019 modifié le 3 Décembre 2019 - 19:58



Tchad : Kalzeubé Payimi Deubet reste en prison après une nouvelle audition.
Tchad : Kalzeubé Payimi Deubet reste en prison après une nouvelle audition.
Kalzeubé Payimi Deubet a été placé ce mardi sous mandat de dépôt après avoir été mis en examen à l'issue d'une audition de plusieurs heures par le parquet. Il a été conduit à la Maison d'arrêt d'Amsinene, dans l'attente de son jugement.

Le ministre d'Etat, ministre secrétaire général de la Présidence de la République -qui n'a pas encore été démis de ses fonctions- a été convoqué ce dimanche 1er décembre par la Police judiciaire, suite à une plainte de l'Inspection générale d'Etat. Il s'y est rendu accompagné par le directeur général de la police nationale.

Dans la même journée, il a été placé en garde à vue suite à des accusations de "complicité d'escroquerie, abus de fonction et tentative de détournement des deniers publics".

Les avocats du ministre d'Etat, ministre secrétaire général à la Présidence de la République du Tchad, Kalzeubé Payimi Deubet, ont dénoncé dimanche "une cabale montée" contre leur client, quelques heures après son interpellation et son placement en détention. 

Ce mardi, les juges ont estimé "que les accusations à son égard son crédibles", selon une source judiciaire. Celle-ci ajoute que le ministre s'est "expliqué calmement face aux juges".

Une affaire "complexe"

Dans le cadre de ses prérogatives régaliennes , celles de veiller à la bonne gouvernance générale du pays, de lutter contre la corruption et les détournements des deniers publics notamment la mission permanente de contrôle, d'investigation, d'études visant à faire assurer le respect de la réglementation et de la légalité, de l'éthique administrative et déontologique, de la gestion saine et transparente des finances publiques, l'IGE a "diligenté une mission de contrôle et d'investigations minutieuses au sujet de l'indemnisation des expropriés pour cause d'utilité public lors de la construction du viaduc A05 (Station Moussoro) de N'Djamena". 

"Un contrôle au ministère en charge des infrastructures a été effectué en vue de clarifier au nom de qui et pour le compte de qui Mme. Achta Moussa Issa a perçu les deux premières tranches d'une part et de déterminer la filiation entre Sieur Alhadj Moussa Issa Djibrine et Dame Achta Moussa", selon l'IGE. Dans le cadre de cette affaire, elle a porté plainte pour "complicité d'escroquerie, abus de fonction et tentative de détournement de des deniers publics" contre Kalzeubé Payimi Deubet.

L'IGE estime que "Kalzeubé Payimi Deubet a agi en toute connaissance de cause intentionnellement, dans l'exercice de ses fonctions pour vouloir obtenir un avantage indu au profit de Dame Achta Moussa Issa". "Ce qui veut dire que Kalzeube Payimi Deubet tient à ce que Dame Achta Moussa Issa soit payé le plus rapidement possible", selon l'Inspection. 

Un parcours avec de hautes fonctions d'Etat

Considéré comme le coordonateur de l'action gouvernementale, Kalzeubé Payimi Deubet a été nommé à son poste de ministre d'Etat, ministre secrétaire général à la Présidence de la République au terme d'un décret du 11 mai 2018.

Nommé Premier ministre le 21 novembre 2014 par le président Idriss Déby à la suite de la démission de Joseph Djimrangar Dadnadji, il a notamment occupé les postes de ministre de la Fonction publique, de la Justice, de la Communication, de gouverneur du Chari-Baguirmi, du Bahr El-Ghazal et du Mandoul, de directeur de cabinet du président, de directeur général de la société Coton Tchad, et de directeur de la Caisse nationale de prévoyance sociale.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139  (Bureau N'Djamena)