Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : à l'Est, l'heure du bilan après la fin de l'état d'urgence


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 19 Janvier 2020 modifié le 19 Janvier 2020 - 21:53



Tchad : à l'Est, l'heure du bilan après la fin de l'état d'urgence. © Alwihda Info
Tchad : à l'Est, l'heure du bilan après la fin de l'état d'urgence. © Alwihda Info
Ce dimanche matin, des convois militaires ont été acclamés à Goz Beida par la population. Ces hommes en treillis étaient déployés dans différentes zones de la province de Sila dans le cadre de l'état d'urgence. Leur mission terminée, ils ont pris la direction d'Abéché, dans la province du Ouaddaï où une cérémonie marquant la fin de l'état d'urgence devrait avoir lieu dans les prochains jours, selon certaines sources.

"L'état d'urgence est fini, on se prépare pour la grande cérémonie d'Abéché", a déclaré un militaire à Alwihda Info.

Deux ministres attendus mardi à Abéché

Le ministre délégué à la Présidence chargé de la défense nationale, de la sécurité, des anciens combattants et victimes de guerre, Mahamat Abali Salah, et le ministre de l'Administration du territoire et des Collectivités territoriales décentralisées, Mahamat Ismael Chaibo, sont attendus mardi à Abéché pour évaluer l'état d'urgence.

Tchad : à l'Est, l'heure du bilan après la fin de l'état d'urgence. © Alwihda Info
Tchad : à l'Est, l'heure du bilan après la fin de l'état d'urgence. © Alwihda Info
"Le sang a cessé de couler"

L'état d'urgence a officiellement pris fin le 10 janvier 2020. Les autorités n'ont pas reconduit cette mesure exceptionnelle compte tenu de l'accalmie et des résultats positifs.

"Tout est bien qui finit bien. Depuis lors, des efforts colossaux ont été consacrés. Un travail remarquable et appréciable a été fait, et le résultat est là, palpable, visible, tangible. Quel est ce résultat ? Nul n'ignore, tout le monde reconnait, même nos détracteurs, même les ennemis de la paix reconnaissent que depuis l'instauration de l'état d'urgence, la province de Sila vit dans le calme, dans la paix, dans la sérénité", a déclaré cette semaine le gouverneur de la province de Sila, Kedallah Younous Hamidi, lors d'une cérémonie marquant la fin de l'état d'urgence, en présence du coordonnateur des opérations au Ouaddaï et au Sila, le général Mahamat Souleymane.

Selon Kedallah Younous Hamidi, "depuis l'instauration de l'état d'urgence, nous n'avons enregistré aucun conflit intercommunautaire, le sang a cessé de couler."

"Les paysans vaquent normalement à leurs activités quotidiennes, les commerçants circulent librement, les coupeurs de route ont disparu, plus que ça, une quantité importante d'armes a été saisi et récupéré", a affirmé le gouverneur.

Il a ajouté que tout le mérite revient aux forces de défense et de sécurité "pour tout ce travail (...) pour avoir ramené la paix, le calme et la tranquillité dans la province de Sila."



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)