Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : "alors qu'ils savent qu'il n'y a pas d'argent, on accuse quelqu'un d'avoir détourné"


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 12 Novembre 2019 modifié le 12 Novembre 2019 - 17:32



Tchad : "alors qu'ils savent qu'il n'y a pas d'argent, on accuse quelqu'un d'avoir détourné" (Maire Moundou). © Alwihda Info
Tchad : "alors qu'ils savent qu'il n'y a pas d'argent, on accuse quelqu'un d'avoir détourné" (Maire Moundou). © Alwihda Info
A Moundou, la crise perdure au sein de la mairie. Les employés de la mairie réclament désormais pas moins de 26 mois d'arriérés de salaire. Alors que les impayés s'accumulent, le gouverneur de la province du Logone occidental s'est impliqué pour tenter de trouver un dénouement.

Le 27 octobre dernier, au cours d'une rencontre à la mairie de Moundou avec l’exécutif, le conseil communal et les délégués du personnel, le gouverneur de la province du Logone occidental a déclaré que l'absence de salaire pendant 26 mois est "un crime."

"26 mois et ne pas avoir un salaire, je pense que c'est un crime. Si le mot n'est pas fort, vous ne pouvez pas employer quelqu'un pendant 26 mois et ne pas lui donner son salaire. Je connais tous les problèmes, je ne dis pas que je connais très bien. Je connais aussi la patience des conseillers municipaux qui eux-mêmes ont élu le staff ici présent. Notre présence aujourd'hui ici c'est pour parler de manière sincère", a souligné le gouverneur de la province du Logone occidental, Adago Yacoub.

Accusé de "dérives autoritaires et de mauvaise gestion" par des conseillers municipaux, le maire s'est défendu et a expliqué que la commune fait face à de sérieuses difficultés financières.

"Il y a plein de difficultés. Je ne crois pas que les conseillers municipaux qui sont mes collègues, ignorent. Ils connaissent très bien ces problèmes. Même les travailleurs, il y en a qui connaissent très bien ces problèmes. Au fond, tout le problème qui est sous-jacent c'est le problème du manque de moyens financiers pour travailler. Ça c'est connu de tout le monde. Les uns et les autres, alors qu'ils savent qu'il n'y a pas d'argent, on accuse quelqu'un d'avoir détourné cet argent. Cet aspect là, même quiconque qui est à ma place peut se sentir frustré", selon le maire de la ville de Moundou, Nérolel Ndoukolé.

Se dirige-t-on vers une issue à la crise ? C'est en tout cas ce que laisse espérer l'ultimatum lancé le 8 novembre dernier par le gouverneur du Logone occidental. Il a appelé les commerçants à s'acquitter des taxes et a annoncé la descente imminente d’une commission de recouvrement des taxes communales. 

"Le constat, selon les autorités communales, est que les commerçants refusent de payer les taxes", a indiqué le gouverneur.

Les fonds recouvrés seront versés au Trésor public afin de payer les arriérés de salaires des employés de la mairie, a précisé Adago Yacoub. Il a mis en garde les commerçants récalcitrants qui ne voudraient se conformer car dit-il, des pères de familles sont privés de salaires depuis 26 mois à cause des taxes impayées. 

Suivez en vidéo les réactions du gouverneur de la province du Logone occidental, Adago Yacoub et du maire de la ville de Moundou, Nérolel Ndoukolé :





Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139  (Bureau N'Djamena)