Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : au Mayo-Dallah, le préfet sensibilise sur la cohabitation et la sécurité


Alwihda Info | Par Foka Mapagne - 21 Janvier 2020 modifié le 21 Janvier 2020 - 20:06



Tchad : au Mayo-Dallah, le préfet sensibilise sur la cohabitation et la sécurité. © Foka Mapagne/Alwihda Info
Tchad : au Mayo-Dallah, le préfet sensibilise sur la cohabitation et la sécurité. © Foka Mapagne/Alwihda Info
Le préfet du département de Mayo-Dallah a entamé depuis ce lundi une tournée officielle de partage du message de la paix et de la cohabitation pacifique à ses administrés.

Dans la sous préfecture de Pala rurale, c'est le village Tamdja-Kado situé à 10 km au Sud de la ville de Pala qui a accueilli la délégation de Kelo Agnim.

Aux autorités administratives, civiles, militaires et traditionnelles, Kelo Agnim leur a demandé de jouer pleinement leur rôle avec la traque des malfrats et la sécurisation des populations locales et de leurs biens.

Face au phénomène de grand banditisme qui hôte le sommeil aux citoyens du Mayo-Dallah, le préfet appelle à l'union des forces pour vaincre l'ennemi. Il a exhorté à la neutralité dans la gestion des conflits agriculteurs-éleveurs et des conflits intercommunautaires, pour faire place à la cohabitation pacifique entre les communautés et dans l'objectif d'une paix sociale durable au Mayo-Dallah.

Les membres de la délégation qui sont le chef de canton de Pala-Érdé, le commandant de la compagnie de gendarmerie, l'inspecteur en charge de l'éducation, le chef de secteur de l'ANADER et le chef de secteur de l'environnement du Mayo-Dallah se sont relayés tour à tour pour parler de leur département. Ils ont demandé aux chefs de villages présents de faire vivre le message de la paix et de la cohabitation pacifique pour un bon vivre ensemble au Mayo-Dallah et partant tout le Tchad.

La rencontre de Tamdja-Kado dans la sous-préfecture de Pala rurale s'est achevée dans une ambiance festive avec des chants et des danses traditionnelles.

Après avoir accueilli  la délégation, le sous-préfet de Pala rurale, Matchanga Tabgué Babah, a fait comprendre à l'assistance que sa zone de responsabilité qui était un poste administratif depuis 1920 est devenue sous-préfecture en 2002. Elle dispose d'un canton, de 39 villages et 9 ferricks.

Selon lui, son département est logé dans un bâtiment d'empreint à l'ANADER, ex-ONDR, car son local demeure en chantier depuis plusieurs années sans une suite favorable.

Matchanga Tabgue Babah a évoqué le manque de moyens roulants, d'infrastructures, de ressources humaines qualifiées dans certaines institutions et bien d'autres difficultés qui handicapent la bonne marche du travail dans la sous-préfecture de Pala rurale.

Le préfet de Mayo-Dallah, après avoir pris acte des doléances du sous-préfet, a promis de les transmettre à qui de droit pour une issue favorable.

Dans allocution, face aux responsables de son département, Kelo Agnim n'est pas passé par le dos de la cuillère afin de demander à sa population d'envoyer massivement et de suivre régulièrement les filles à l'école, et aux parents de mettre sur pied des stratégies de recouvrement des recettes pour le bon fonctionnement des écoles.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)