Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : au Nord, le ministre de la défense veut ”mettre de l’ordre et faire régner l’autorité”


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 21 Octobre 2019 modifié le 21 Octobre 2019 - 10:10



Tchad : au Nord, le ministre de la défense veut ”mettre de l’ordre et faire régner l’autorité”
Le ministre délégué à la Présidence de la République, chargé de la défense nationale, de la sécurité, des victimes de guerre et des anciens combattants, Mahamat Abali Salah, a indiqué samedi à Kouri Bougoudi que les mesures exceptionnelles prises par les autorités, notamment l’état d’urgence, « ont pour objectif de sécuriser les frontières, surtout en ce qui concerne la province du Tibesti, mettre de l’ordre dans l’orpaillage, et contrôler les entrées et les sorties. »

« Nous sommes dans la province du Tibesti, plus particulièrement à la frontière où nous avons un concentration de nos forces de défense et de sécurité (…) Ici à la frontière, nous sommes venus constater de visu avec le chef d’état major de l’armée et les généraux. On a constaté avec satisfaction le travail fait par nos forces de défense et de sécurité. Les frontières sont contrôlées, les corridors sont respectés, et ils ont arrêté aussi beaucoup de véhicules qui ont voulu passer outre ces mesures », a expliqué le général Mahamat Abali Salah.

Il a indiqué avoir constaté que « la plupart des orpailleurs sont déjà déguerpis ».

Selon lui, « une clôture a été faite pour mieux contrôler. Ce qui reste c’est de s’approcher du service concerné, c’est-à-dire le ministère des mines, avec l’appui des forces de défense et de sécurité, pour que ce travail commence dans les normes et avec beaucoup de contrôles. C’était ça l’objectif. Donc nous sommes déjà sur la phase de clôture pour sécuriser les sites. Ensuite c’est la phase des travaux qui va commencer et je pense que c’est le département des mines le plus concerné. »

S’agissant des véhicules saisis, une équipe est déjà présente à Wour. Elle a pour mission de dédouaner tous les véhicules qui ne sont pas en règles et qui ne sont pas immatriculés.

« Le travail a commencé. Tous les véhicules qui seront interceptés ici à la frontière seront acheminés à Wour pour que cette équipe les dédouane et qu’ils soient en règles avant d’être libérés », a expliqué le ministre en charge de la sécurité.

« Nous pensons qu’avec cette mesure exceptionnelle, cela nous permettra de mettre enfin de l’ordre et faire régner l’autorité de l’Etat dans cette province. Comme vous le constatez, ça a beaucoup manqué dans les années passées », a ajouté le ministre qui a également annoncé l’organisation dans les prochains jours d’une grande rencontre avec les autorités traditionnelles dans le septentrion du Tchad, afin que le travail des autorités « soit porté aussi par la population ».

Le ministre délégué à la Présidence de la République, chargé de la défense nationale, de la sécurité, des victimes de guerre et des anciens combattants, Mahamat Abali Salah, accompagné du chef d’état-major général des armées, Tahir Erda Taïro, de plusieurs officiers de l’armée ainsi que des responsables sécuritaires, a bouclé dimanche une tournée à l’extrême-nord du Tchad, dans la province du Borkou et du Tibesti.

Il est à nouveau attendu dans les prochains jours dans la zone.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139  (Bureau N'Djamena)