Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : comment devient-on général avec les nouvelles règles d'avancement ?


Alwihda Info | Par - 26 Décembre 2021


Le président du Conseil militaire de transition (CMT), le général Mahamat Idriss Deby, a signé le 24 décembre un décret mettant en place une commission nationale d'avancement des militaires des forces de défense et de sécurité, dans le cadre de la mise en oeuvre de la vaste réforme de l'armée.


Le PCMT et le CEMGA passent en revue les troupes à la Place de la nation. © Mahamat Issa Gadaya/Alwihda Info
Le PCMT et le CEMGA passent en revue les troupes à la Place de la nation. © Mahamat Issa Gadaya/Alwihda Info
L'ancienneté de grade ou de service se calcule au 31 décembre de l'année de promotion à l'avancement pour toutes les catégories de militaires. Les officiers remplissant les conditions sont considérés comme proposables et doivent faire l'objet d'un travail d'avancement. À défaut, si l'un des critères n'est pas rempli, l'officier est considéré comme non proposable.

S'agissant de l'avancement des officiers généraux, l'accession au grade de général demeure le domaine réservé du chef suprême des armées. En revanche, la commission nationale d'avancement émet un avis en vue de l'établissement de la liste d'aptitude.

Devenir général de corps d'armée et général d'armée

L'avancement des généraux de division pour la prise de rang à l'appellation de général de corps d'armée et général d'armée n'est pas subordonné à aucune durée de prise de grade. Elle répond à un strict besoin des armées et services. La commission émet un avis sur l'opportunité de nomination qui est transmise au chef suprême des armées.

Dans l'histoire du Tchad, seuls deux officiers ont accédé au grade de général d'armée : le défunt Maréchal du Tchad Idriss Deby Itno et l'actuel président du Conseil militaire de transition (CMT), Mahamat Idriss Deby.

Devenir général de division

L'avancement s'effectue au choix en fonction des besoins des armées et services. L'avancement des généraux de brigade, dans la première section avec un emploi de leur rang, pour le grade de général de division, s'effectue selon les critères suivants : 

- Être âgé de 45 ans au 31 décembre de l'année de promotion ;
- Avoir servi au moins 3 ans effectifs au 31 décembre de l'année de promotion dans le grade de général de brigade.

Avancement des colonels majors et colonel pour le grade de général de brigade

La liste d'aptitude des officiers proposés aux grades de général de brigade est soumise à la commission nationale d'avancement. À ce titre, l'avancement au choix pour le grade de général de brigade, dans la première section avec un emploi de leur rang, s'effectue parmi les colonels majors ou colonels, selon les critères suivants :

- être âgé de 42 ans au moins à la date du 31 décembre de l'année de promotion ;
- être titulaire du brevet de l'enseignement militaire supérieur de 2ème ou du temps de commandement requis ;
- être en position d'activité, mis à la disposition ou en service détaché ;
- être à plus de 2 ans de la limite d'âge ;
- avoir servi au moins 4 ans effectifs au 31 décembre de l'année de promotion dans le grade de colonel-major ou colonel.
Malick Mahamat
Coordonnateur de rédaction - Téléphones : +(235) 66267667 - 99267667 En savoir plus sur cet auteur



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)