Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : des comités de contrôle citoyen des enseignants formés en province


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 22 Mai 2019 modifié le 22 Mai 2019 - 22:48



© DR
© DR
Dans le cadre de la mise en œuvre des activités du projet d'amélioration de la qualité des dépenses publiques d’éducation au Tchad, par un contrôle citoyen de l’effectivité du personnel enseignant, le ministère des Finances et du Budget et celui de l’Éducation nationale et de la Promotion civique ont conjointement dépêché des missions de sensibilisation et de formation des comités de contrôle citoyen. Deux équipes de missions ont séjourné du 6 au 20 mai 2019, respectivement dans les provinces du Lac et du Logone Oriental.

La mission fait suite au lancement officiel et conjoint de la plateforme mobile de contrôle citoyen, courant avril 2019 à N’Djamena par les deux ministres Allali Mahamat Abakar et Aboubakar Assidick Tchoroma, maîtres d’œuvre dudit projet et la représentante du bureau de l’Unicef au Tchad, Dr Viviane Van Steirteghem.

Lors du lancement, il a été convenu d’accélérer la mise en place des comités de contrôle citoyen (CCC) qui devront se charger de veiller par un signalement à la présence effective des enseignants à leur lieu d’affection. La mise en œuvre de ce projet consiste à impliquer les citoyens bénéficiaires du service d’éducation, dans le contrôle de la présence des enseignants à leur lieu d’affection, par l’utilisation d’une plateforme mobile au numéro *707# de TIGO.

La mission a consisté à expliquer aux citoyens et aux membres des CCC la nécessité de l’utilisation de la plateforme mobile, notamment pour connaître d’abord les enseignants fonctionnaires affectés dans leur localité et ensuite pour signaler leur présence ou absence le cas échéant.

Sensibiliser les populations

Au tour des ateliers, organisés dans les principaux chefs-lieux des départements des 2 provinces et placés sous l’autorité administrative des préfets, les équipes de la mission se sont relayées pour expliquer le fonctionnement de la plateforme mobile, présenter les acteurs de mise en œuvre dudit projet, expliquer le budget citoyen 2019, constituer et installer les comités de contrôle citoyens.

Lors de leur passage dans lesdites provinces pilotes, les équipes de mission ont également fait usage de divers outils de communication (spot audio, brochure, manuel de formation sur le contrôle citoyen de l’action publique (CCAP), dépliants portant sur le contrôle citoyen et sur le budget citoyen 2019) pour davantage édifier les participants.

Une meilleure implication des citoyens

Les différentes présentations faites ont suscité l’immense intérêt des participants qui se sont massivement engagés à s’impliquer dans la gestion de la chose publique à travers ce projet.

Les participants ont également salué le choix du secteur de l’éducation mais aussi celui de leurs provinces dans la phase pilote du projet. Les équipes de la mission ont prodigué des conseils, sollicité la forte implication des comités de contrôle citoyen mais aussi leurs rôles dans la sensibilisation de tous les citoyens sur l’utilisation de la plateforme mobile de contrôle de l’effectivité du personnel enseignant pour une éducation de qualité dans leur localité respective.

Les équipes ont, en marge des activités de formation, profité pour sensibiliser les participants sur le budget citoyen 2019. Pour l’essentiel, la vulgarisation du budget citoyen a consisté à informer les citoyens dans un langage simple et accessible sur le processus d’élaboration du budget et à présenter les recettes et les dépenses.

Un procédé simple

Le numéro *707# dédié au contrôle citoyen pour l’effectivité des enseignants peut être consulté ou utilisé par tout le monde. Une fois ledit numéro validé, des listes déroulantes apparaissent et le détenteur de tout type de téléphone avec carte Sim Tigo peut faire usage dudit numéro pour connaitre les enseignants affectés dans l’une des deux provinces. Tout citoyen, en utilisant ce numéro, peut valider le processus en confirmant la présence ou en signalant une absence.
 
L’Observatoire tchadien des finances publiques (OTFIP) réitère ses remerciements à l’Unicef pour son soutien financier, logistique et technique et les autorités des différentes provinces pour leur participation effective à l’installation des comités.