Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : des femmes formées pour réduire la vulnérabilité à l'extrémisme violent


Alwihda Info | Par Mahamat Abdramane Ali Kitire - 13 Juin 2019 modifié le 13 Juin 2019 - 00:34



© Alwihda Info
© Alwihda Info
L'ONG Equal Accès International a clos, mercredi 12 juin au CEFOD, un atelier de formation de trois jours qui a été sanctionné par une remise d'attestations à une trentaine de jeunes filles.

Cet atelier de formation vise à réduire la vulnérabilité à l'extrémisme violent des femmes et des jeunes filles, mais aussi de développer la résilience des communautés locales face à l'extrémiste violent à l'aide des radios partenaires, de la société civile et des autorités.

Le directeur général d'Equal Access, Clement Siankav a déclaré que le but de cette formation est de former des femmes dévouées pour s'attaquer aux enjeux de la sécurité, de l'engagement citoyen et de la bonne gouvernance. 

Il explique que les jeunes outillés pourront s'impliquer pour un changement de comportement au regard des défis de l'heure.

Pendant trois jours de formation, plusieurs thèmes ont été présentés par les formateurs, entre autres le concept de l'extrémisme violent, les techniques de plaidoyer, la conception d'un reportage en passant par les différentes étapes de réalisation d'une courte vidéo projection.

© Alwihda Info
© Alwihda Info
Equal Access International lancera un concours vidéo axé sur le leadership féminin et qui sera dédié uniquement aux femmes.

Le but de ce concours est de permettre l'expression de toute la composante féminine sur les questions liées à la société tchadienne, basée sur le genre et la lutte contre l'extrémisme violent sous toutes ses formes.

La Voix de Paix, un projet d'une durée de cinq ans, financé par USAID et mise en œuvre par l'ONG Equal Access international, vise à réduire la vulnérabilité à l'extrémisme violent dans la bande sahélienne dont le Burkina Faso, le Cameroun, le Tchad, le Niger et le Mali.