Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : des jeunes s'expliquent suite aux tensions pour la désignation des 5 représentants


Alwihda Info | Par - 26 Juillet 2021



Des leaders d'associations se sont expliqués dimanche suite aux tensions qui ont eu lieu la veille au Radisson Blu au cours de la désignation des cinq jeunes devant siéger au comité d'organisation du dialogue national inclusif.

"Les jeunes ne se sont pas battus. Ils sont venus auprès du présidium pour demander la cause du retrait de certains candidats de la liste", selon Mbairamadji Désiré, président de l'association des jeunes arc-en-ciel pour la stabilité sociale en Afrique (AJASSA).

Asdjim Belndoum, porte-parole du Conseil national de la jeunesse du Tchad (CNJT), explique que "la voie électorale a été retenue à l'unanimité. Un présidium a été mis en place et les critères ont été déterminés. Pour les cinq places réservées aux jeunes, l'assemblée a adopté la répartition suivante : trois places pour la ville de N'Djamena et deux places pour les provinces. 39 candidatures ont été enregistrées pour la ville de N'Djamena. Après la lecture des noms des 15 candidats retenus, certains candidats non retenus ont perturbé le processus".

Pour Mbairamadji Désiré, le présidium du CNJT a créé le désordre en excluant des candidatures. "Le conseil appartient à toute la jeunesse tchadienne, nous ne sommes pas contre le Conseil", dit-il.

Sidick Sougui Lony de l’Union nationale des jeunes cadres pour la consolidation et la cohabitation Pacifique (UNJCP) estime que le bureau exécutif du CNJT n'est pas en mesure de gérer la jeunesse.

Le président de l'association AJASSA demande au ministère de la Réconciliation nationale et du Dialogue d'intervenir pour décanter la situation.

Malick Mahamat
Coordonnateur de rédaction - Téléphones : +(235) 66267667 - 99267667 En savoir plus sur cet auteur



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)