Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : "évitons de fragiliser la stabilité chèrement acquise", Abderaman Koulamallah


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 25 Mai 2019 modifié le 25 Mai 2019 - 19:07



Tchad : "évitons de fragiliser la stabilité chèrement acquise", Abderaman Koullamallah.
Tchad : "évitons de fragiliser la stabilité chèrement acquise", Abderaman Koullamallah.
Le président du parti Union démocratique tchadienne (UDT), Abderaman Koulamallah, a dénoncé ce vendredi la propagation de fausses campagnes d'informations visant à "faire porter au Gouvernement la responsabilité du fonctionnement des mécanismes économiques". Il s'est exprimé au cours d'une conférence de presse, animée à la Maison des médias à N'Djamena.

D'après Abderaman Koulamallah, "les forces politiques de la majorité présidentielle sont à l'écoute des populations". Il se dit "préoccupé par une certaine grogne issue des rangs de quelques associations et d'une infime partie des mouvements de l'opposition".

"Des alarmes imaginaires dont le but est d'hystériser le débat public"

Evoquant la question des coupures d'électricité récurrentes, le leader du parti UDT a souligné que "les fortes chaleurs ont été la cause des coupures d'électricité car la Société nationale d'électricité (SNE), malgré les moyens importants que le Gouvernement a mis à sa disposition en augmentant le nombre de citernes de gasoil, est obligé de pratiquer les délestages devenus intempestifs pour les habitants des grandes villes. Ces périodes de fortes chaleurs provoquent une augmentation de la demande en énergie, causant une surcharge sur l'ensemble du réseau et provoquant de nombreuses pannes qui viennent s'ajouter à ces délestages."

D'après lui, "les messages et les appels à la contestation alimentent de vaines polémiques en diffusant des alarmes imaginaires dont le but est d'hystériser le débat public. On organise des campagnes de fausses informations visant à faire porter au Gouvernement la responsabilité du fonctionnement des mécanismes économiques, responsable de la hausse du prix des produits sur le marché ou du problème récurent de la crise énergétique qui malheureusement dure depuis plus d'une trentaine d'années et bien avant que ce pouvoir ne vienne aux responsabilités".

Juste Prix : "l'initiative heureuse"

Le chef de l'UDT a salué "l'initiative des opérateurs économiques qui se sont engagés spontanément à appliquer un Juste prix sur les produits de première nécessité", de même que la démarche du Gouvernement qui s'est aligné "en faveur de cette initiative", en optant pour la défiscalisation de certains produits alimentaires.

"Tous ces mécanismes se mettent progressivement en place, et nous espérons dans un avenir proche que toutes ces actions se concrétisent et devinent une réalité palpable pour les tchadiens et améliorent leur quotidien", a estimé Abderaman Koulamallah.

La préservation des valeurs démocratiques

Le leader de l'UDT reconnait que "certains inconvénients conjugués les uns aux autres peuvent être pour certaines personnes un sujet d'exaspération légitime". Toutefois, il précise qu'il "serait imprudent de les transformer en une grogne sociale dont le but inavoué serait de surfer sur cette période particulière pour mettre à mal l'équilibre de nos institutions". Ainsi, il rappelle que l'équilibre de la société passe par la préservations des valeurs démocratiques et des institutions.

D'après lui, "la liberté d'expression et les droits démocratiques reconnus par la Constitution doivent être garantis par les pouvoirs publics, comme doit être respectée la légitimité du pouvoir issu des urnes et l'expression libre du pouvoir souverain des tchadiens qui s'est exprimé lors des dernière consultations électorales."



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 18 Juillet 2019 - 07:59 Tchad : immeuble à louer à N'Djamena