Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : l'ONAPE s'auto-évalue pour mieux lutter contre la pauvreté


Alwihda Info | Par Malick Mahamat Tidjani - 22 Janvier 2020 modifié le 22 Janvier 2020 - 17:27



Tchad : l'ONAPE s'auto-évalue pour mieux lutter contre la pauvreté. © Malick Mahamat/Alwihda Info
Tchad : l'ONAPE s'auto-évalue pour mieux lutter contre la pauvreté. © Malick Mahamat/Alwihda Info
L'Office national pour la promotion de l’emploi (ONAPE) a lancé mercredi à N'Djamena, un atelier d'auto-évaluation de ses programmes d'auto-emploi et de crédit agricole. L'initiative vise à renforcer sa mission qui est de réduire le chômage des jeunes qui gangrène le développement économique et social du Tchad.

L'évènement a lieu au CEFOD du 22 au 24 janvier prochain.

D’après le directeur général de l'ONAPE, Sadick Brahim Dicko, l’action de l'Office vise d'une part à accompagner la politique du chef de l’Etat qui fait du développement du monde rural son cheval de bataille, et d’autre part la jeunesse tchadienne pour bâtir un pays émergeant au cœur de l’Afrique.

C’est dans l’optique de pérenniser cette action que l’ONAPE se propose de faire évaluation de ses deux programmes afin de déceler leurs insuffisances et proposer des mesures correctives.

L'évaluation permettra aussi d’apprécier les résultats obtenus par rapport aux objectifs fixes et de définir les perspectives.

Cette auto-évaluation va aider le comité de crédit à analyser ses propres pratiques de management des programmes et avoir suffisamment de recul pour mieux orienter lesdits programmes dans le futur.

Tchad : l'ONAPE s'auto-évalue pour mieux lutter contre la pauvreté. © Malick Mahamat/Alwihda Info
Tchad : l'ONAPE s'auto-évalue pour mieux lutter contre la pauvreté. © Malick Mahamat/Alwihda Info
Cette auto-évaluation se fixe comme objectifs d’analyser les donnes quantitatives et qualitatives des crédits alloués aux deux programmes, d’évaluer l’impact sommaire de chaque programme sur la vie des populations cibles, d’identifier les microprojets rentables, d’analyser les remboursements par type de micro-entreprise bénéficiaire de microcrédits, et d’apprécier les micros-entreprises créées par les promoteurs de projets à travers leur durée de survie et les emplois créés.

Elle vise aussi à analyser l’évolution des ressources allouées et les besoins exprimés par les demandeurs, vérifier le respect du manuel des procédures dans la mise en œuvre de programmes, et analyser les relations avec les partenaires de terrain (ANADER, conseillers agricoles et chefs de bureau ONAPE).

Durant trois jours, les participants sont amenés à s'évaluer eux-mêmes pour élaborer une feuille de route à la fin de ces assises, afin de relever les défis de l’heure, à savoir celui de combattre la pauvreté et de lutter contre le chômage.

L’enjeu est de renforcer les échanges francs et d’améliorer les informations sur ces programmes pour permettre à la hiérarchie de décider en toute connaissance de cause, a précisé Sadick Brahim Dicko.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)