Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
INTERVIEW

Tchad : l’ordre des avocats met en garde “tous les auteurs d’agressions contre les citoyens”


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 3 Juillet 2018 modifié le 3 Juillet 2018 - 17:45

Les avocats et les notaires ont tenu ce lundi 2 juillet 2018 une assemblée générale au Palais de justice pour évaluer toutes les démarches qu'ils ont entreprises. Ils se sont prononcés sur les menaces qui pèsent sur les acteurs judiciaires et d’une manière générale sur l’impunité à l’égard des civils. Le secrétaire général de l'Ordre des Avocats, Djimadoum Koumtog s'est exprimé sur Alwihda Info.


Le secrétaire de l'Ordre des Avocats du Tchad, Maître Emmanuel Djimadoum Koumtog.
Le secrétaire de l'Ordre des Avocats du Tchad, Maître Emmanuel Djimadoum Koumtog.
Alwihda Info : Quel a été l'objet de l'assemblée générale ?

Djimadoum Koumtog : C'était le compte rendu de toutes les actions que nous avons menées. Lors de notre dernière AG, on avait décidé de la reprise. Maintenant, on s'est retrouvé, après la condamnation du gouverneur et du gendarme, pour évaluer et porter au moins officiellement à la connaissance des professions judiciaires qu'il est condamné.

Nous avons évoqués ce dont on avait pas parlé. Par exemple, nous ne nous étions pas prononcés sur l’agression et les menaces contre deux procureurs. Nous n’avons encore rien dit sur ces deux prisonniers qui ont été abattus au Palais de justice d’Iriba. On était restés silencieux sur ça. De plus, le jour de l’audience lorsque le délibéré a été rendu dans l’affaire Noki Charfadine, Maitre Manassé a été menacé dans la salle d’audience. Tout ça c’est à cause de lui, Noki Charfadine, à cause de lui que la justice a été paralysé, que nous sommes entrés en grève, que les gendarmes ont été condamnés et radiés. Ce sont ces questions que nous avons eu à examiner.

Quelle est votre réaction après la succession d’événements qui portent atteinte à la justice ?

Nous condamnons les agressions et menaces dont ont été victimes les deux procureurs d’Iriba et de Goz Beida. On condamne aussi l’assassinat des deux mis en cause au Palais de justice d’Iriba. Nous exigeons que les auteurs de ces assassinants et menaces soient traduits en justice.

On a mis en garde tous les auteurs d’agressions contre tous les citoyens de ce pays. Désormais, aucune agression contre qui que ce soit ne doit rester impunie. Nous mènerons des actions et les agresseurs devront passer devant la justice.

Les avocats sont satisfaits du verdict ?

D’une manière générale c’est l’impression que j’ai, les avocats sont satisfaits. Je suis satisfait de cette condamnation en ce qui me concerne.

Propos recueillis par Djimet Wiche.