Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : la CNDH prépare ses membres pour l'observation électorale


Alwihda Info | Par - 17 Novembre 2020


Depuis ce matin à l'hôtel Ladger Plaza, la Commission nationale des droits de l'homme (CNDH) est en formation de deux jours, basée sur l'observation électorale.


Les droits de l’homme sont l’enjeu d'une lutte pour l'affirmation de la souveraineté des Etats.
Les droits de l’homme sont l’enjeu d'une lutte pour l'affirmation de la souveraineté des Etats.
Le représentant du PNUD, Stephen Kinlach Pichot a salué le gouvernement de la République du Tchad, pour la mise en place et l'opérationnalisation de cette institution dont les missions et l'utilité en matière de promotion, de respect et de protection des droits de l'Homme, ne sont plus à démontrer. Les droits de l’homme sont l’enjeu d'une lutte pour l'affirmation de la souveraineté des Etats et l'établissement d'une sphère inviolable autour de chaque individu. Cette réalité reste valable et plus particulièrement en période électorale.

Le système des Nations Unies en général, le Programme des Nations Unies pour le développement, à travers le Projet d’appui au Processus Electoral au Tchad en particulier, se réjouit de l’appui technique et financier fourni pour la tenue de cet atelier. En effet, l’observation des violations des droits de l'homme aux différentes phases du processus électoral, vise à contribuer à l'organisation des élections consensuelles, apaisées, transparentes et conformes aux standards internationaux.

« Les défis pour la réalisation de votre mandat restent immenses et de tous ordres et nous en sommes conscients. Je vous assure de l'appui technique et financier du PNUD et du Système des Nations Unies, et qu'aucun effort ne sera ménagé pour continuer le plaidoyer dans le cadre de la mobilisation des fonds auprès des partenaires techniques et financiers afin de poursuivre l'assistance technique internationale dans le cadre de la mise en œuvre de votre mandat dans sa globalité. Nous espérons que cette formation des formateurs vous permettra d'avoir une meilleure compréhension du cadre légal des élections, de disposer d'outils pour l'observation des violations des droits de l'homme en période électorale et plus spécifiquement, de mieux comprendre le contentieux des listes électorales », a rappelé le représentant du PNUD.

Sécurité électorale 

Selon le président du CNDH Djidda Mahamat Oumar, la conformité de ce processus électoral aux standards internationaux, sa valeur démocratique et sa crédibilité, dépendront largement du respect effectif des droits de l'Homme et des libertés fondamentales. Les processus électoraux mettent en jeu de nombreux droits et libertés fondamentales, dont certains sont peu identifiés, ou dont l'importance est sous-estimée. L'objectif général de cette formation est de renforcer les capacités des membres de la CNDH en matière d'observation électorale et du monitoring des droits de l'homme et des libertés fondamentales en période électorale et plus précisément durant le contentieux de la liste électorale. Elle vise à contribuer de façon générale à la création d'un climat de sécurité électorale, de confiance entre les acteurs électoraux et à l'apaisement de l'environnement politique et électoral. Mais la finalité de cette activité est avant tout de permettre aux commissaires de la CNDH d'être en capacité de répercuter cette formation à une centaine d'observateurs qui seront ensuite redéployés sur l'ensemble du territoire national.

Pour le président de CENI Kodi Mahamat Bam, l'observation électorale en général consiste en une collecte systématique, exacte et exhaustive d'informations relatives au processus électoral. Les informations ainsi collectées doivent ensuite être analysées d'une manière professionnelle et impartiale et conduire à l'élaboration de conclusions et de recommandations basées sur le déroulement des différentes phases et opérations du processus électoral. Il s’agit donc de mettre un accent tout particulier sur la situation des droits de l'Homme. « Car celle-ci doit faire de votre part l'objet d'une attention spécifique tout au long de la période », s’est-il adressé aux participants.

L’objectif est, in fine, de récolter toutes les données et de rechercher les faits saillants relatifs à d'éventuelles violations des droits de l'homme. Toutes choses qui pourraient alors contribuer la formulation d'un jugement éclairé sur la crédibilité, la légitimité et la transparence du processus électoral.
Malick Mahamat
Coordonnateur de rédaction - Téléphones : +(235) 66267667 - 99267667 En savoir plus sur cet auteur



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)