Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : la CTDDH met en garde contre une escalade des violences à l'Est


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 22 Mai 2019 modifié le 22 Mai 2019 - 00:40



Le secrétaire général de la CTDDH, Mahamat Nour Ahmed Ibedou. © Alwihda Info
Le secrétaire général de la CTDDH, Mahamat Nour Ahmed Ibedou. © Alwihda Info
La Convention tchadienne de défense des droits de l'Homme (CTDDH) a appelé ce mardi à "la prise de conscience des sages des deux belligérants", à la suite de violents affrontements intercommunautaires à l'Est du Tchad. Elle exhorte les parties à "prendre la mesure de la gravité de la situation en vue de s'affranchir de l'emprise des personnes haut placées qui n'ont de cesse de les instrumentaliser."

Le secrétaire général de la CTDDH, Mahamat Nour Ibedou se dit "profondément préoccupée par la dérive meurtrière qui a cours actuellement dans les provinces du Ouaddai et du Sila."

"Depuis quatre jours en effet, des affrontements meurtriers sans précédent opposent des éleveurs nomades à des autochtones sédentaires ; le bilan provisoire communiqué par nos points focaux pour les deux provinces réunies est d'environ 46 morts dont 24 dans la province du Sila et 22 dans celle du Ouaddai ; l'on dénombre environ une cinquantaine de blessés dont une dizaine de cas graves", relève la CTDDH.

La CTDDH est "d'autant plus inquiète que des renforts d'hommes en armes en provenance du Soudan continuent à arriver dans la zone pour prêter main forte à l'une des parties en belligérance."

Elle estime "au vue de l'embrasement rapide de la région et surtout à la passivité suspecte des forces armées tchadiennes que ces attaques sont le produit d'une stratégie conçue et planifiée et dont la mise en oeuvre est effectuée dans le dessein de satisfaire des objectifs inavoués."

La CTDDH lance "une alerte générale et exige des autorités centrales l'éradication rapide de cette vague meurtrière qui est du reste largement à leur portée."