Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : la police nationale se réjouit de la baisse de l’insécurité dans le pays


Alwihda Info | Par - 16 Septembre 2021


La police nationale a organisé jeudi, à la direction générale de la police nationale, une cérémonie de présentation de présumés malfrats impliqués dans divers délits, en présence du ministre de la Sécurité publique et de l’Immigration Souleyman Abakar Adoum et du ministre de la justice Mahamat Ahmat Alhabo.


Elle a présenté au total 59 présumés malfaiteurs, 39 armes de différents calibres, 35 motos et deux véhicules volés retrouvés. Sur un total de 59 présumés malfaiteurs interpellés, certains ont été pris pour association de malfaiteurs, trafics de drogues, faux et usage de faux et escroquerie.

Parmi les présumés malfaiteurs, quatre étudiants ont collectivement violé une mineure à Chagoua à la fin de la célébration de la cérémonie de jouissance. Un groupe de sept présumés malfaiteurs a été démantelé ; l'un d'eux est poursuivi pour sept chefs d'inculpation dont un cas de meurtre. Une jeune femme a été arrêtée pour faux et usage de faux.

Le ministre de la Justice, Mahamat Ahmat Alhabo, a indiqué que l’interpellation de plusieurs présumés malfrats et la saisie de substances psychotropes dénote une fois de plus le dynamisme et l’efficacité des forces de l’ordre qui ne dorment pas pour assurer la sécurité des biens et personnes. « Cette opération de la police a permis de ramasser ces produits mortels et dangereux pour la vie et la quiétude de la population. Il faut l’encourager pour que la vente de ces produits soit éradiquée », recommande-t-il.

Selon le ministre Mahamat Ahmat Alhabo, ces personnes qui ont été appréhendées seront déférées et jugées pour être situées sur leur sort.

Pour sa part, le ministre de la Sécurité publique et de l’Immigration, Souleyman Abakar Adam, a exhorté les forces de l’ordre à garder le même élan pour assurer la paix et la tranquillité de la population. « Toute la population vit dans la sérénité et dans la sécurité mise à part quelques résiduels d’insécurité », dit-il.

La police nationale se réjouit de la baisse de l'insécurité grâce aux nouvelles données statistiques sécuritaires. Le directeur général de la police nationale, le contrôleur général de police Ousmane Bassy Lougouma, a salué le dynamisme, l’abnégation et le dévouement de l’ensemble du personnel, de la population et de la direction générale du renseignement et de l’investigation. « Cet engagement témoigne du sens élevé du patriotisme et de la bonne compréhension de l’importance de cette nouvelle stratégie sécuritaire », dit-il.

Nommé par décret n°15 du 8 février 2021, le directeur général de la police nationale a mis à profit ses expériences dans ce corps pour lutter avec efficacité contre le grand banditisme et l’insécurité galopante.

L’actuel ministre de la Sécurité publique et de l’Immigration, Mahamat Souleyman Abakar et le directeur général de la police nationale, Ousmane Bassy Lougma sont issus de la 17ème promotion du Groupement des écoles militaires interarmées (GEMIA). Tous les deux travaillent en étroite collaboration pour endiguer le phénomène de l’insécurité.

Après la cérémonie de présentation des présumés malfrats, le ministre de la Sécurité publique, le directeur général de la police nationale et le 4ème substitut du procureur de la République près le Tribunal de grande instance de N'Djaména se sont rendus à Klessoum où ils ont conjointement présidé à une cérémonie d’incinération de substances psychotropes, drogues et alcool frelaté.
Djimet Wiche Wahili
Journaliste, directeur de publication. Tél : +(235) 66304389 E-mail : djimetwiche@gmail.com En savoir plus sur cet auteur



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 99267667 ; 62883277 ; 66267667 (Bureau N'Djamena)