Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : le clin d'oeil de Zene Bada à l'alternance, "la relève est assurée, nul n'est indispensable"


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 20 Mai 2019 modifié le 20 Mai 2019 - 13:43



Mahamat Zene Bada, secrétaire général du MPS. © DR
Mahamat Zene Bada, secrétaire général du MPS. © DR
Le secrétaire général du Mouvement patriotique du salut (MPS), Mahamat Zene Bada, s'est rendu la semaine dernière à Moundou dans la province du Logone occidental, à la tête d'une mission du parti, en marge des prochaines élections législatives et communales.

L'ambiance était festive au stade de la ville où la délégation du MPS a installé la nouvelle équipe du bureau provincial, en présence de nombreux militants du parti. D'après Madjidian Padja Ruth, secrétaire générale adjointe du parti, les consultations ayant conduit à la désignation du nouveau bureau se sont déroulés "dans la sérénité et de manière soudée", ajoutant que "le consensus a prévalu".

Au cours d'un meeting, Mahamat Zene Bada s'est félicité du consensus. D'après lui, "cela démontre à suffisance que, même ceux qui ont fondé le MPS à Bamina, la relève est assurée. C'est pour dire que nul n'est indispensable et la dynamique est engagée, ça ne s'arrêtera pas."

"Quel que soit ce que nous allons faire, c'est inéluctable, le MPS est assis à travers le pays, la démocratie est assise et nous n'allons pas changer l'histoire par des choses qui nous divisent",
a déclaré le secrétaire général du MPS.

"C'est nous qui ne savons pas parler aux populations"

D'après Zene Bada, "ce n'est pas la population du Logone occidental qui n'aime pas le MPS ou qui ne vote pas le MPS, c'est nous qui ne savons pas parler aux populations". Il a appelé le secrétaire général provincial du Logone occidental à "prendre (ses) responsabilités".

"C'est vous et vous seul avec votre équipe qui êtes responsable de la politique du MPS dans le Logone occidental. Nous allons faire les élections en 2019, un parti politique est fait pour ça, on affute les armes. En installant le conseil, nous, nous préparons pour les élections. On les a acceptées puisqu'elles doivent nous conduire à la victoire, personne ne peut nous battre ici si nous faisons bien", a souligné le n°1 du parti au pouvoir.

Moundou "ne peut pas être sous l'opposition"

Le parti du président Déby ne cache pas son ambition de vouloir récupérer la ville de Moundou des mains de l'opposition. D'après Zene Bada, "vous avez à l'intérieur de ce conseil des femmes et des hommes capables de renverser la situation et de nous faire gagner toutes les élections".

"Après les élections législatives, nous viendrons aux élections communales. La prochaine fois que nous viendrons ici, la mairie doit être une mairie conduite par le MPS. Nous ne lançons pas un défi, il faut avoir pour objectif de renverser la vapeur et de ramener une ville comme Moundou, la seconde ville du Tchad. Le poumon économique du pays ne peut pas être sous l'opposition, sauf si nous faisons encore mal comme en 2011"
, a-t-il estimé.



Pour toute information, contactez-nous au : +(235) 63205229 ; 66304389 ; 63415139 (Bureau N'Djamena)