Accueil
Envoyer à un ami
Imprimer
Grand
Petit
Partager
TCHAD

Tchad : le collectif contre la vie chère veut un apaisement de la tension sociale


Alwihda Info | Par Info Alwihda - 14 Mai 2019 modifié le 14 Mai 2019 - 21:13



Le président du Collectif contre la vie chère, ​Dingamnayal Nely Versinis, informe ce mardi, dans un communiqué parvenu à Alwihda Info, avoir été "rapproché par des émissaires de l’administration qui ont fait part de la prise en compte des préoccupations légitimes", notamment celles relatives "aux coupures intempestives d’électricité avec leurs corollaires sur le déroulement du jeun du mois de Ramadan et les activités commerciales (vente de poisson frais et débits de boisson, boulangeries, salons de coiffures,…)".

D'après lui, "ils ont plaidé pour qu’il soit encore concédé un délai raisonnable afin que des solutions idoines soient envisagées au profit des populations dans leur ensemble."

"Comptant sur la bonne foi de ces interlocuteurs, nous osons espérer qu’à l’instar de la question brûlante du gaz, le Gouvernement remédiera à ces délestages pour apaiser la tension sociale", explique le Collectif qui dit accorder "encore, à compter de ce communiqué, un délai de 72 heures à l’administration afin que l’électricité cesse d’être un luxe en cette période de canicule."

Par ailleurs, le Collectif "suggère à la Commission « Juste Prix » en tournée dans les différents marchés de se pencher sur la hausse vertigineuse du prix de la barre de glace  (passé de 1000 F CFA à 3.500 FCFA)."

"Passé ce délai de 72 heures", le Collectif "accédera à la demande de nombreux usagers qui revendiquent la démission du ministre du Pétrole et de l’Energie et du directeur général de la Société Nationale d’Electricité (SNE) en enclenchant des actions citoyennes pour la circonstance", précise le communiqué.



Dans la même rubrique :
< >

Samedi 20 Juillet 2019 - 19:40 Tchad : ces femmes battantes de Mangalmé